TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Paroles    
02/01/2007

«Au milieu des années 1980, la destinée de ce pays fut salutairement confiée à un dirigeant averti, le frère Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya, dont la dimension d’homme d’Etat et de bâtisseur allait être découverte de jour en jour. Ce fut un tournant dans son histoire par sa soustraction aux innombrables risques qui le guettaient et hypothéquaient son avenir»

Abdallahi Ould Hormtallah économiste, cadre à la BCM, ex-conseiller du Premier ministre et actuel DG de la SMCP



Certaine habitudes ont disparu. Les veillées autour d’un griot où les jeunes s’échangeaient de jolis vers ont disparu. L’occasion de conter autour d’un feu n’est plus de mise en ville. J’ai bien peur que la mémoire collective du conte maure ne disparaisse».

 

Mme Aline Tauzin, Ethnologue française, professeur de Hassaniya et de Langues Orientales, chercheur au CNRS (France)

 

«Je me suis présenté (aux élections présidentielles de 1997) pour les mêmes raisons qui poussent tout homme politique à se présenter à la magistrature suprême : je ne suis pas un inconnu, je ne suis pas muet,  je ne suis pas un ignorant, je ne suis pas un incompétent, je ne suis pas malhonnêtes : je ne suis pas sans expérience.»

Mohamed Mahmoud Ould Mah président de l’UPSD


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés