Facebook
AMPEF/CORIM : Formation au métier de maraichage   
03/12/2020

L’Association Mauritanienne pour la Promotion de l’Education de la Fille (AMPEF), organise depuis le 01 décembre 2020, des formations au métier de maraichage destinées aux femmes et aux jeunes issus des Organisations communautaires de base (OCB) ou ...



... des zones cibles.  L’objectif visé est de les appendre les différentes techniques liées au micro-jardinage afin de leur permettre de créer des activités génératrices de revenus (AGR).

Dans le cadre du projet «Initiative Jeune pour la Formation et l’Information sur l’inclusion, la cohésion sociale et le développement local», l’AMPEF, en partenariat avec  CORIM, a lancé une série de formations aux techniques de maraichage dans les communes d’Afafat, d’El Mina et Riyadh. Il s’agit de créer des micro-jardinages au profit des populations bénéficiaires issues de ces communes cibles.
Selon le formateur, Mr Balla Touré, consultant en développement local, il s’agit dans un premier temps, de faire le briefing sur les objectifs du projet en mettant l’accent et le lien sur la lutte contre la pauvreté au profit des groupes de femmes venues d’horizons divers pour apprendre les différentes techniques nécessaires à la mise en place d’un micro-jardinage.  Ceci, selon toujours Mr Touré, «est à mettre en lien avec la cohésion sociale dans l’ultime objectif de lutter contre la violence ».
Dans le cas précis, il s’agit d’une acticité de production agricole qui s’inscrit parfaitement dans le milieu urbain et génératrice de revenus et de moyens de subsistance (légumes et plantes aromatiques). Le formateur a ainsi expliqué les différentes techniques de maraichage en commençant par la préparation du terrain, du matériel et du composte (fumier et engrais).  Le composte est un mélange de déchets divers qui permettront aux plantes de se développer aussi rapidement. Donc toute une technique, outils et moyens qui permettront de mettre en place un micro-jardinage à même de créer une activité génératrice de revenus.  Les trois sites retenus notamment Arafat, El Mina et Ryadh, ont fourni chacun 5 éléments qui doivent apprendre ces techniques de maraichage grâce au financement de CORIM.
Ces formations dureront 45 jours répartis selon les besoins des bénéficiaires et permettront également de faire le suivi durant toute cette période.
Cette formation vient s’ajouter à d’autres formations déjà lancées dans le tissage du grillage métallique et de la teinture. Dans ce dernier volet de formation sur la teinture, les femmes ont maîtrisé les techniques de teinture et ont commencé à tirer profit des retombées de cette formation.  Ici, chaque site a mis à la disposition du projet, 10 femmes qui se sont organisées en groupe pour créer les AGR (activités génératrices de revenus). C’est dire que ce projet a créé des créneaux porteurs aux retombées positives pour les populations de la banlieue de Nouakchott Sud.
Ibou Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés