Facebook
Lancement des travaux de la commission de vigilance pour le suivi des mesures de prévention en milieu de travail   
28/07/2020

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’administration, Dr Kamara Saloum Mohamed, a supervisé lundi, à Nouakchott, le lancement des travaux de la commission formée pour suivre la



 mise en œuvre des mesures de précaution en milieu de travail.

La commission est composée des départements de la Fonction publique, du Travail, de la Modernisation de l’administration, de la Santé, du Commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire, et aux relations avec la société civile ; de la Commission nationale des droits de l’homme et de la Fédération nationale des employeurs mauritaniens.

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration a indiqué, que le gouvernement, sur instructions du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, s’attellera à accompagner l’action de la commission en vue d’assurer les conditions adéquates de coexistence avec la pandémie du Covid-19, notamment dans le milieu du travail, en suivant de près l’application des dispositions nécessaires pour préserver la santé du travailleur d’une part et assurer, de l’autre, la rentabilité économique au profit de l’employeur.

Il a indiqué que le ministère, en coopération avec les autres départements concernés par les travaux de la commission de vigilance, continuera de veiller à ce que les rapports publiés par cette structure soient élaborés dans la transparence, en toute objectivité et soient l’objet d’un suivi rigoureux de la part de son Président et de ses membres.

Le lancement des travaux de la commission s’est déroulé en présence du ministre de la Santé, du Commissaire aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, du président de l’Union nationale des employeurs mauritaniens, du wali de Nouakchott Ouest, du secrétaire général du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration et d’un représentant du président de la Commission nationale des droits de l’Homme.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés