Facebook
Commémoration de l’appel pour la sauvegarde des villes anciennes de Mauritanie   
17/02/2020

Le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports, Dr Sidi Mohamed Ould Ghaber, a supervisé, cet après-midi dans les locaux du Musée national, l’ouverture d’une rencontre commémorative du premier appel en faveur de la



 sauvegarde des villes anciennes de Mauritanie, lancé par Amadou Mahtar Mbow en 1981, alors qu’il était directeur général de l’Organisation des nations Unies pour l’Education, la science et la Culture (UNESCO).

La rencontre a été marquée par un exposé présenté par le directeur de la protection des villes anciennes de Mauritanie, M. Mohamed Adnane Ould Beyrouck qui a évoqué les problèmes auxquels ces villes sont confrontées et proposé une série de solutions pour les résoudre.

Il a souhaité que tous les départements ministériels conjuguent leurs efforts pour vivifier les différents aspects de la vie ces cités-patrimoine aux fins de les sauvegarder, de les promouvoir, de valoriser leur héritage historique et culturel et d’améliorer les conditions de vie de leurs habitants, conformément au programme « Mes engagements » du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Dans leurs interventions, les maires des quatre communes des villes anciennes (Chinguitti, Ouadane, Tichit et Oualata) ont unanimement appelé à la conception et à la mise en œuvre de projets socioéconomiques de nature à encourager les populations à rester dans leur terroir et à inciter ceux qui les ont quitté à y revenir. Ils ont, plus précisément souhaité le lancement de projets de désenclavement à travers la construction de routes bitumées pour les relier aux autres moughataas, en plus de programme d’adduction d’eau potable et d’actions de promotion des activités agropastorales.

Cette manifestation commémorative s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports et des élus des villes anciennes de Mauritanie.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés