Facebook
29e anniversaire de la création de l’UMA : Le président Bouteflika évoque un 'choix stratégique'   
18/02/2018

Une révision globale et objective du système de fonctionnement de l’UMA et son adaptation aux développements en cours sont nécessaires, a indiqué le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans ses messages adressés aux dirigeants des pays membres.



Liens de fraternité

Le Président de la République, Abdelaziz   Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue tunisien, Béji Caid Essebsi, à l’occasion du 29e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), dans lequel il lui a réitéré l’attachement «constant» de l’Algérie à cet édifice maghrébin en tant que «choix stratégique et  revendication populaire».  
 «Il m’est agréable, à l’occasion du 29e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), de vous adresser au nom du peuple et gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses   félicitations et mes vœux les meilleurs, priant Dieu, Tout-Puissant, de vous accorder santé et bonheur et d’assurer au peuple tunisien frère, sous votre conduite éclairée, progrès et épanouissement», a affirmé le Chef de   l’Etat dans son message. Estimant que cet anniversaire historique «est une occasion pour mettre en avant les liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage existant   entre nos peuples maghrébins», le Président de la République a indiqué que cette halte «implique une méditation et une évaluation du processus pour une révision globale et objective de son système de fonctionnement et son adaptation aux développement en cours afin de permettre à l’édifice maghrébin d’être un regroupement actif sur la scène internationale». En cette occasion, M. Bouteflika a réitéré «l’attachement constant de   l’Algérie à l’Union du Maghreb Arabe (UMA) en tant que choix stratégique et revendication populaire et sa volonté à redynamiser ses institutions et structures pour défendre les intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégrité», a conclu le Chef de l’Etat dans son   message.


 Défense des intérêts communs

Dans son  message adressé au Souverain du Royaume du Maroc, le Roi Mohamed VI, le Président a réaffirmé l’attachement de l’Algérie à la redynamisation des institutions et structures de l’Union pour la défense des intérêts communs de ses pays.  «Votre Altesse royale et honorable frère, il m’est particulièrement agréable, à la veille de la célébration du 29e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb arabe (UMA) de vous adresser, au nom de l’Algérie, peuple et gouvernement, et en mon nom personnel, les félicitations les plus chaleureuses et les vœux les meilleurs, priant Dieu, Tout-Puissant, de vous combler, ainsi que l’auguste famille royale, de santé et de bonheur et de guider, sous votre direction éclairée, le peuple marocain, frère vers davantage de progrès et de prospérité», lit-on dans ce   message. Soulignant que «cet anniversaire historique est une occasion pour rappeler   les relations de fraternité, de solidarité et de bon voisinage liant les peuples maghrébins ainsi que les constantes civilisationnelles qu’ils ont en partage et leur communauté de destin», le Président Bouteflika a indiqué   que «c’est là une station qui appelle à évaluer le parcours de l’Union du Maghreb arabe et à développer et adapter son fonctionnement aux impératifs de la conjoncture de manière à consolider et à renforcer l’édifice maghrébin».  A ce propos, le Chef de l’Etat a réaffirmé «l’attachement constant de l’Algérie à l’Union du Maghreb arabe en tant que choix stratégique et revendication populaire et sa volonté à redynamiser ses institutions et   structures pour défendre les intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégrité».


 Bon voisinage

Le Président Bouteflika a aussi adressé au président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz un message dans lequel il estimé que cet anniversaire était une station pour évaluer «objectivement» son parcours et adapter son mode d’action aux développements de l’heure.  «Il me plaît, à l’occasion du 29e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb arabe (UMA) de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses   félicitations et mes vœux les meilleurs, priant Dieu, Tout-Puissant, de vous combler de santé et de bonheur et d’accorder au peuple mauritanien frère davantage de progrès et de prospérité sous votre direction éclairée», a affirmé le Président dans son message. «La célébration de cet anniversaire est l’occasion de rappeler les liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage existant entre les peuples maghrébins et les constantes civilisationnelles qu’ils ont en partage et dont les fondements sont la langue et la religion en plus de la communauté de destin, a estimé le Chef de l’Etat, qui a ajouté que cette station «appelle à une évaluation globale et objective de l’édifice maghrébin pour la révision de son mode de fonctionnement en vue de lui permettre d’être au diapason des développements en cours et de devenir un acteur régional et international efficace». Le Chef de l’Etat a poursuivi à l’adresse de son homologue mauritanien «Je   tiens à cette occasion à vous réitérer l’attachement constant de l’Algérie à l’Union du Maghreb arabe en tant que choix stratégique et revendication populaire et sa volonté à redynamiser ses institutions et structures pour   défendre les intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégrité».
 
Répondre aux aspirations des peuples

En félicitant, à cette occasion, le Président du Conseil présidentiel du gouvernement d’Union nationale de Libye, M. Faïz Mustapha al-Serradj, M. Abdelaziz Bouteflika a réitéré l’attachement de l’Algérie à la redynamisation de ses institutions et structures pour répondre aux aspirations des peuples maghrébins à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégration.
«Il m’est agréable, à occasion de la célébration du 29e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb Arabe de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens, et en mon nom personnel, les plus chaleureuses félicitations et les vœux les meilleurs, priant Dieu Tout-Puissant de vous accorder santé et bonheur et de guider le peuple libyen, frère à davantage de progrès et de prospérité sous votre conduite éclairée», a indiqué le Président de la République. Pour le Président Bouteflika «cet anniversaire historique est une occasion pour rappeler les relations de fraternité, de solidarité et de bon voisinage qui lient les peuples maghrébins» et une opportunité pour «méditer et évaluer le parcours de l’Union du Maghreb arabe en vue de la révision et du développement de son mode de fonctionnement afin de lui permettre d’être un regroupement agissant dans son environnement régional et international».
Le Chef de l’Etat a tenu à cette occasion a réitéré «l’attachement constant de l’Algérie à en tant que choix stratégique et revendication populaire et sa volonté à redynamiser ses institutions et structures pour défendre les intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégrité».
(APS)


Relance de l’Union du Maghreb Arabe
Un impératif

«Une révision globale et objective du mode de fonctionnement  de l’Union du Maghreb  Arabe  (UMA)», voilà ce à quoi le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a invité hier les souverains et chefs d’Etat maghrébins.
Le Président a saisi en effet l’opportunité du 29e  anniversaire de la création de cette organisation régionale, aussi bien pour réitérer l’attachement constant de l’Algérie à l’édifice maghrébin que pour plaider la nécessité d’une réelle dynamisation de ses institutions et structures.
C’est ce qui ressort en substance de ses messages adressés hier aux présidents de la Tunisie Béji Caid Essebsi, et de la Mauritanie, Mohamed Abdelaziz ainsi qu’au roi du Maroc Mohamed VI et au Président du Conseil présidentiel du gouvernement d’Union nationale de Libye, M. Faïz Mustapha Al-Serradj.
Ainsi et à la veille de l’anniversaire la création de l’UMA fondée le 17 février 1989, M. Bouteflika invite les dirigeants des pays du Maghreb à évaluer le parcours cette instance et à méditer sur son devenir en tant «regroupement actif sur la scène régionale et internationale». L’enjeu est hautement stratégique. Le défi à relever en la matière constitue un impératif de l’heure.
Pour cause, eu égard aux mutations profondes que connaît le monde dans lesquelles les intérêts des Etats se mesurent à l’aune de la puissance de blocs régionaux chargés  autant du développement de leurs membres respectifs que de leur promotion sur la scène internationale.
L’UMA ne pourrait se complaire indéfiniment dans sa léthargie. Cela s’inscrit à contrario de la volonté des peuples maghrébins.
Les Algériens sont attachés à la redynamisation de l’UMA qui représente, indique le Président de la République «un choix stratégique» et une  revendication populaire.
Au-delà des facteurs de blocage qui empêchent encore l’UMA d’accomplir les missions qui sont les siennes, les dirigeants des pays du Maghreb gagneraient sans doute à saisir la portée des messages adressés par le Président dont les propos sont empreints d’une réelle volonté quant à hisser le regroupement au rang d’un édifice agissant au double plan régional et international.
«L’union fait la force», apprend le vieux dicton ! Face aux menaces multiples et variées qui pèsent sur les pays du Maghreb, nulle autre alternative sérieuse ne pourrait se substituer à celle de la redynamisation de l’UMA pour être à même de «relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégration».
Une telle mission si elle est difficile pour certains, il n’en demeure pas moins qu’elle ne manque pas de réalisme. Pour tendre vers son succès, le Président a même tracé la voie à suivre en mettant l’accent sur «les liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage et les constantes civilisationnelles en partage dont les fondements sont la langue, la religion en plus de la communauté de destin».
D’aucuns n’auraient tort en prétendant que l’UMA n’aurait plus sa raison d’être. Bien au contraire, sa relance relève d’une nécessité urgente.  En ce sens, rappelons que la Déclaration d’Alger sanctionnant les travaux de la 14e conférence des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5, tenue en janvier dernier avait notamment mis en relief l’efficacité «d’une intégration  régionale intra-maghrébine». «Le  dialogue politique au sein de cet espace constitue le moyen idoine pour la recherche de  solutions adaptées et efficaces aux crises et aux foyers de  tensions qui secouent la  région», est-il  également notifié  dans le même document.
 Karim Aoudia
elmoudjahid


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés