Communiqué du FNDU   
21/04/2014

Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU) un rassemblement de partis d’opposition, de syndicats, d’organisations de la société civile et de personnalités,  a organisé une conférence presse en milieu de journée du 21 avril pour exprimer...



...sa « surprise » de la convocation du collège électoral pour un «agenda unilatéral». Le Dialogue des pôles politiques toujours  non entamé sérieusement et butant sur des écueils depuis  le début d’avril est suspendu depuis le 20 avril.
Le FNDU exprime dans ce communiqué sa «disponibilité constante à un dialogue ouvert et sérieux».les autorités sont tenues constitutionnellement de convoquer le collège électoral le 21 avril mais n’ont pas exclu de reporter le 1er tour du scrutin en d’accord entre les pôles politiques (Majorité, CAP et FNDU).
Ci-dessous, le communiqué rendu public par le FNDU aujourdhui
Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU),

- Conscient de la gravité de la crise multidimensionnelle que vit notre pays et de l’urgente nécessité de lui trouver des solutions justes et durables,

- Considérant l’espoir suscité par la création du FNDU et la mise en synergie de ses diverses composantes politiques, civiles et syndicales,

- Décidé à œuvrer, de toutes ses forces, pour la tenue d’un dialogue sérieux pouvant conduire à un Consensus National nécessaire à la tenue d’élections aptes à sortir le pays de la crise actuelle,

Est entré, de bonne foi, en toute sincérité et responsabilité, dans un dialogue avec le pouvoir, en vue de parvenir à des solutions consensuelles. Au terme d’efforts intenses déployés dans ce sens, il nous est apparu que le régime reste attaché à « ses lignes rouges » telles qu’annoncées par le Chef de l’Etat à Nouadhibou.

Cela s’est traduit par son refus d’accepter tout agenda consensuel, malgré la souplesse dont le Forum a fait preuve en acceptant d’ignorer sa convocation du Collège Electoral, et à travers les concessions consenties dans un procès-verbal commun, par lequel toutes les parties devaient s’engager à respecter les résultats consensuels du dialogue.

Face à notre disponibilité à parvenir à un accord allant dans cette direction, le pouvoir a opposé un refus total.

En conséquence, nous tenons, aujourd’hui, à prendre le peuple mauritanien et l’ensemble de nos partenaires à témoin de notre rejet total de l’agenda unilatéral annoncé par le pouvoir. Nous considérons que cet agenda porte un coup fatal à la démocratie dans le pays et à l’espoir légitime des Mauritaniens de vivre dans la stabilité et le progrès.

De même que nous réaffirmons notre disponibilité constante à un dialogue ouvert et sérieux lorsque les conditions et la volonté nécessaires de la part du régime s’y prêteraient.

Nouakchott, le 21 Avril 2014
Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservés