Facebook
Ould Cheikh El Ghazouani appelle à la création d'une Alliance de l’Éducation au Sahel   
06/12/2021

 Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a indiqué que les pays du sahel font face à d’innombrables défis économiques sociaux, politiques et sécuritaires qu’ils



doivent impérativement relever, et toute solution, réellement durable, à ces problèmes, requiert, comme prélude incontournable, la mise en place de systèmes éducatifs efficaces et qualitativement performants.

Le Président de la République qui s’exprimait ce dimanche à l’ouverture du Sommet de Nouakchott sur l’Éducation au Sahel, a appelé également à la création d’une Alliance de l’Éducation au Sahel.

Voici en intégralité le discours prononcé à cette occasion par Son Excellence le Président de la République:

"Excellence, Monsieur Mohamed Bazoum Président de la République du Niger;

Excellence, Monsieur Choguel Maiga, Premier Ministre du Gouvernement de Transition du Mali;

Excellence, Monsieur QUARO Stanislas, Représentant du président du Faso;

Excellence, Monsieur Merci Kosmadji, Représentant du chef de l’État Tchadien;

Excellence, Monsieur le Premier Ministre;

Excellence, Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale;

Excellence, Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel;

Excellence, Monsieur le chef de file de l’opposition démocratique;

Excellences, Messieurs les Membres du Gouvernement;

Monsieur le vice-président de la Banque Mondiale;

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs;

Mesdames et Messieurs les membres des délégations;

Honorables invités.

C’est pour moi un réel plaisir de vous souhaiter la bienvenue en Mauritanie, et de vous exprimer mes sincères .remerciements pour avoir accepté de participer au présent sommet, pour échanger et débattre de la problématique de l’éducation au Sahel.

Tout comme je remercie, le Groupe de la Banque Mondiale pour l’appui, qu’il apporte à nos pays dans leur combat pour le développement économique et social, au cœur duquel se trouve la cruciale question de l’éducation.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Nos pays du sahel font face à d’innombrables défis économiques sociaux, politiques et sécuritaires qu’ils doivent impérativement relever, et toute solution, réellement durable, à ces problèmes, requiert, comme prélude incontournable, la mise en place de systèmes éducatifs efficaces et qualitativement performants.

En effet, aujourd’hui, seule l’école peut recréer un lien civique, suffisamment fort, pour asseoir une cohésion sociale et nationale; stable et solide.

Efficace bouclier contre l’extrémisme et l’obscurantisme, l’éducation est ce qui impacte le plus positivement la lutte contre la pauvreté et les inégalités, qui renforce le tissu social en éduquant a la citoyenneté, et qui impulse le développement socioéconomique durable, concourant ainsi à la stabilité et la sécurité des états.

Nos pays du sahel ont entrepris, ces dernières années, d’importants efforts, en vue d’assurer l’accès de tous à l’éducation, d’assoir l’équité en termes de genre et de garantir l’irréversibilité de l’alphabétisation.

Cependant, l’impact de ces efforts fut fortement réduit par l’insuffisance des résultats au niveau de la rétention de la complétude des cycles, et de l’efficacité interne et externe de nos systèmes éducatifs pris globalement.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Conscient de cette situation, le Gouvernement mauritanien, avec l’appui de ses partenaires, travaille depuis deux ans, sur une réforme en profondeur de son système éducatif. Travail qui vient de franchir une étape décisive avec la mise en place du Conseil National de l’Éducation et l’approbation d’un livre blanc sur l’éducation dénommé« l’école que nous voulons».

Ce livre blanc, fruit d’une large concertation entre tous les acteurs impliqués dans l’éducation propose une vision de l’école conçue comme un creuset de l’égalité et de la cohésion sociale, qui donne à chacun la possibilité, suivant son potentiel et son choix, d’acquérir les connaissances, les comportements et les aptitudes nécessaires à sa réussite au plan personnel et professionnel.

Le défi majeur que nous devons tous œuvrer à relever est celui de réussir à accroître significativement l’accès à une éducation de base, de promouvoir l’excellence et l’enseignement scientifique et technique, de corriger les inégalités distributives et, surtout, d’améliorer les compétences, le professionnalisme, le .niveau de formation initiale et continue du personnel enseignant et d’encadrement. Car, avec des enseignants insuffisamment formés, ou travaillant dans un environnement inadapté, la qualité de l’éducation restera inexorablement déficitaire, quel que soit le volume des investissements et des efforts consentis.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Le G5 Sahel, nous enseigne, chaque jour, l’importance de la mutualisation des moyens et de la mise en synergie des efforts; aussi bien dans le domaine sécuritaire, que dans les divers domaines de développement socioéconomique. Cette mutualisation des moyens et mise en synergie des efforts s’impose, davantage encore, lorsqu’il s’agit d’éducation.

Aussi, j’appelle, à la création d’une Alliance de l’Éducation au Sahel, qui constituera un espace d’enrichissement, d’échange d’expériences et de convergence des appuis de nos partenaires tout comme nous appelons à la création d’un institut supérieur du sahel pour les sciences de l’éducation et l’innovation pédagogique, et sommes disposés à l’accueillir en Mauritanie.

J’adresse, également, un appel à. la Banque Mondiale, dont l’engagement à nos côtés n’a jamais fait défaut, pour soutenir ces initiatives et contribuer à la mobilisation des autres partenaires techniques et financiers.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Je suis convaincu que les résultats du présent sommet, grâce au niveau des échanges et à la qualité de vos contributions et recommandations, impacteront positivement notre combat collectif, en vue de relever ensemble, le défi d’une éducation efficace et performante, gage d’un développement économique et social durable.

Je vous remercie".
AMI



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés