Facebook
Le vice-président de la BM salue l’initiative du Président de la République relative à la création d'un institut supérieur du sahel pour les sciences de l'éducation et l'innovation pédagogique   
06/12/2021

 Le vice-président de la Banque mondiale (BM) pour l’Afrique de l’Ouest et centrale, M. Ousmane Diagana, a remercié le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pour l’accueil du sommet sur



l’éducation au Sahel ; sommet qui constitue le fruit d’un long processus de discussions effectuées par la Banque mondiale sur l’éducation au Sahel avec plusieurs experts.

« Ces discussions ont permis de ressortir les principaux défis auxquels fait face l’éducation dans cette région, et la souffrance encourue par les enfants et leurs parents. Toutes ces barrières doivent être relevées pour se doter d’une école publique capable de fournir un enseignement de qualité à nos enfants », a déclaré le responsable de la BM.

Il a ajouté que lui-même, et un grand nombre des participants au sommet sont le produit de l’école publique mauritanienne et africaine, qui était, en dépit de ce qui se dit, dotée d’enseignants jouissant d’une grande notoriété et de l’admiration de la part de la société, pour les services loyaux qu’ils fournissent dans les domaines de l’éducation et de la formation.

M. Diagana a ajouté que la zone du Sahel souffre encore des défis majeurs qui influent négativement sur notre système éducatif, à savoir la sécheresse, les inondations, et parfois l’invasion des criquets. « Tous ces facteurs poussent les habitants à l’exode, puis la fermeture des écoles, et l’empêchement des enfants d’être scolarisés ».

Il a, également, salué l’initiative du Président de la République relative à la création d’un institut supérieur du Sahel pour les sciences de l’éducation et l’innovation pédagogique. Le responsable de la BM a réitéré la volonté de son institution à fournir le soutien nécessaire pour sa mise en œuvre.

« Les réalisations enregistrées par les pays du Sahel dans le domaine de l’éducation, au cours des dernières années, sont impressionnantes. Il est urgent maintenant de travailler ensemble pour combler les différentes lacunes et prendre les mesures nécessaires pour y remédier.

M. Diagana a, enfin, déclaré de la Banque mondiale se tient aux côtés des pays du Sahel pour qu’ils atteignent leurs objectifs dans le domaine de l’éducation, notant que depuis 2011 la BM a offert un milliard de dollars pour le secteur de l’éducation dans les pays du Sahel, et qu’elle est prête à l’augmenter et à poursuivre cet appui dans l’avenir.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés