Facebook
Des membres du gouvernement commentent les résultats du conseil des ministres   
21/10/2021

Des membres du gouvernement ont commenté, mercredi soir, les résultats du conseil des ministres, lors d’une conférence de presse conjointe.



Il s’agit des ministres de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, M. Moktar Ould Dahi, de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Mohamed Salem Ould Marzoug, et du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Naha Mint Mouknass.

Intervenant le premier, le Porte-parole du gouvernement a indiqué que le conseil a examiné et approuvé plusieurs projets de décrets dont celui portant application de la loi n°2021-004 du 10 février 2021, relative aux associations, aux fondations et aux réseaux et un projet de décret portant la création d’une centrale d’achat et d’approvisionnement, appelée "Centrale d’Achat et d’Approvisionnement du Marché" et une communication relative au cadastre minier

Au nom de son collègue des mines, le porte-parole a indiqué que la communication relative au cadastre minier vise le règlement du statut du dossier minier.

« Cette communication vient répondre à la situation dans laquelle se trouve le secteur des mines, surtout en ce qui concerne les procédures de licences caractérisées par la non-régulation. Pour remédier a tout cela, la communication propose de nouvelles mesures, comme l’institution d’un ensemble de critères à remplir par ceux qui souhaitent obtenir des licences ».

Pour sa part, la Ministre du Commerce et de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, a souligné que la création de la nouvelle centrale d’Achat vient concrétiser les engagements du Son Excellence le Président de la République, et qu’elle vise atténuation de l’impact de la hausse des prix, en particulier sur les couches sociales à faible revenu.

Elle a ajouté que cet organe qui sera bientôt fonctionnel, servira de mécanisme de contrôle, de régulation et d’approvisionnement des marchés en produits de première nécessité.

Répondant à une question relative à la hausse des prix, la ministre a expliqué que le rôle principal de son département n’est pas de fixer les prix, mais plutôt de limiter la spéculation et le monopole sur le marché, c’est qui a conduit la fédération des commerçants à répondre favorablement au récent appel du gouvernement relatif à la fixation des prix.

« Le contrôle et la régulation des prix c’est sont les raisons pour lesquelles le du nouveau mécanisme a été créé », a-t-elle conclu.

Pour sa part, le Ministre de l’intérieur et de la décentralisation a souligné l’importance du projet de loi relative aux organisations et associations de la société civile, promulguée en février de cette année et que le texte vient en harmonie avec la stratégie du Président de la République visant l’intégration de la société civile dans l’État de droit et le renforcement de la démocratie.


Il a révélé que le projet, qui sera mis en œuvre par les ministères de l’Intérieur et de la Justice et le secteur en charge de la société civile, vise principalement à atteindre trois objectifs principaux: la pleine mise en œuvre de la Constitution de (1991), l’élargissement de l’espace pour la liberté publique et individuelle, et l’implication des forces vives de la société civile, dans le dynamisme de la vie et l’engagement de la démocratie.

M. Merzoug a, également, passé en revue les neuf chapitres inclus dans le projet de décret qui concernent : (principes généraux, constitution et gestion des associations, fusion et dissolution, registres, sanctions et aides financières...).

En réponse à une question sur la création récente des six moughataas, le ministre a confirmé que cette décision a été prise à la suite d’une étude reposant sur des critères objectifs, la densité de la population comme le cas de Wompou qui compte 60 000 habitants et celui d’Adel Bagrou, en plus d’une autre dimension importante liée à l’accès et au rapprochement de l’administration du citoyen là où il se trouve; objectif qui constitue l’un des piliers de la politique du gouvernement, et le dernier objectif consiste à briser l’isolement des zones éloignées.

Répondant à une question relative à la visite de la délégation américaine dans le pays, le ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement a affirmé que la délégation américaine a exprimé sa satisfaction la dynamique engagée en Mauritanie deux années, surtout dans le domaine de la politique, des droits et de l’économie.

Il a souligné que les libertés publiques constituent conviction constante du Président de la République, notamment en matière de droits.

Le ministre a noté que ce témoignage est d’une grande importance, surtout qu’il provient de la plus haute délégation américaine qui a visité la Mauritanie. »Il s’agit du premier conseiller adjoint à la sécurité fédérale américaine ».

Par ailleurs, le porte-parole a indiqué que le Conseil des ministres a passé en revue la campagne de vaccination contre la Covid 19 ; campagne qui avait pour objectif de vacciner 500. 000 personnes, et a constaté que les chiffres montrent que le rythme de la vaccination est en deçà des attentes.

Il a ajouté que dans un contexte où les vagues de la pandémie se multiplient, les citoyens et tous les acteurs de la société doivent intensifier leurs efforts pour la réussite de les campagnes massives de vaccination.
AMI



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés