Facebook
AMPEF/CORIM : Lancement d’une série de formations aux métiers de teinture, tissage de grillage et micro-jardinage   
19/11/2020

L’Association Mauritanienne pour la Promotion de l’Education des Filles (AMPEF), a procédé, ce 17 novembre 2020, dans la banlieue de Nouakchott, au lancement d’une série de formations aux métiers qualifiants de teinture, tissage de grillage métallique et ...



... mcro-jardinage.  Ces formations rentrent dans le cadre du projet « Initiatives Jeunes pour la Formation et l’information sur l’inclusion, la cohésion sociale et le Développement Local », financé par CORIM.

Dans le cadre de ses activités relatives au projet « Initiatives Jeunes pour la Formation et l’information sur l’inclusion, la cohésion sociale et le Développement Local », l’AMPEF a lancé ce mardi 17 novembre dans la banlieue de Nouakchott, notamment au Warf, Arafat et PK7 et ce, en collaboration avec les associations communautaires de base (OCB) avec lesquelles elle travaille dans le cadre de ce projet.
Des formateurs et formatrices aux métiers qualifiants de teinture, de tissage de grillage métallique et migro-jardinage sont chargés d’assurer, chacun et chacune dans son domaine, les formations sur ces activités génératrices de revenus (AGR).  Il s’agit d’inculquer aux jeunes bénéficiaires des OCB partenaires, les techniques de teinture, de tissage de grillage métallique et de micro-jardinage pour une période de cinq jours. Chaque OCB a envoyé 5 membres dans le cadre de ces formations. Des points focaux de l’AMPEF supervisent ces formations qui profiteront bien aux participants.
Pour la teinture, Mme Fatou Abdoul Touré et Mme Khouyé Dicko sont à pied d’œuvre pour montrer les différentes techniques. Il s’agit d’abord «d’expliquer les avantages et inconvénients du métier, les profits possibles mais aussi des pertes» qui peuvent en découler. Car, soutient Mme Touré, «c’est un métier qui connaît des hauts et des bas comme tout autre métier ».  Il y a également le choix des produits chimiques toxiques «qu’il faut faire attention parce que dangereux pour la santé. Et c’est pourquoi, il faut prendre parfois des masques et des gants obligatoirement » a souligné Mme Khouyé Dicko.  Toutefois, elles ont indiqué qu’il faut savoir prendre des mesures de tissu par rapport au choix du client.
Pour le tissage du grillage, Mohamed Lemine Bialal a indiqué que le plus difficile c’est la fabrication de machine pour le tissage. Ensuite, il faut savoir comment utiliser et faire entrer le grillage dans l’engrenage de la machine. Pour le micro-jardinage, les techniques appropriées seront inculquées également aux participants à la formation.
A l’occasion de ce lancement, Mme Salimata Sy Camara a indiqué que ces formations profiteront bien aux participants dans le cadre de ce projet. Mais il s’agit d’être attentionné et entreprenant pour comprendre les différentes techniques pour chaque métier qualifiant. En outre, elle a attiré l’attention des formateurs et des participants sur les dangers et risques liés à l’utilisation de certains produits toxiques et des dispositions à prendre dans le cadre surtout de la formation en teinture.
A noter que ces formations se déroulent aux quartiers de Warf, Arafat et PK7 relevant des communes d’El Mina, Arafat et Riyadh dans la région de Nouakchott-Sud.
I.badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés