Facebook
Parlement : Clôture de la deuxième session parlementaire ordinaire 2019 - 2020   
30/07/2020

La deuxième session parlementaire ordinaire 2019 – 2020 a été clôturée, mercredi à Nouakchott.



 La séance de clôture a été marquée par un discours du président de la chambre basse, M.Cheikh Ould Baya, dans lequel il a rappelé le contexte particulier qui a marqué la session, tant au niveau national qu’international, en raison des répercussions de la Covid- 19.

L’un des moments forts de la session écoulée a été l’adoption de la proposition de loi relative à la Haute Cour de justice.

Voici le texte intégral du discours du président de l’Assemblée nationale

« Messieurs les ministres,

Collègues députés,

Messieurs Mesdames,

Nous voilà arrivés au terme de notre deuxième session parlementaire ordinaire 2019 - 2020, tenue dans une conjoncture particulière tant au niveau national qu’international, en raison des répercussions de l’apparition et de la propagation de la Covid- 19 ; qu’Allah en préserve notre pays et l’ensemble du monde.

La lutte contre la pandémie a nécessité l’adoption de mesures de prévention rigoureuses qui ont influé sur l’ensemble des institutions, y compris notre honorable Assemblée. Celle-ci a réagi à ce phénomène en garantissant la pérennité de son action, au demeurant vitale, d’une part, et en respectant les dispositions préventives d’autre part. Tout cela a été mené en étroite concertation avec tous les groupes parlementaires.

Ces mesures ont permis d’adopter plus d’une vingtaine de textes, y compris le projet de loi d’habilitation qui accorde au gouvernement la prérogative de légiférer par ordonnances sur tout ce a trait à ce défi (coronavirus). Nous avons adopté, par la suite, le projet de loi de ratification de ce texte, ce qui a eu un grand impact sur l’efficience des politiques gouvernementales visant à faire face à l’épidémie.

Les différents textes adoptés ont couvert de nombreux autres domaines: financiers, économiques et sociaux.

La session parlementaire écoulée a été également marquée par l’exercice de notre pouvoir constitutionnel de prendre l’initiative en matière législative, par le dépôt, l’examen et l’adoption de la proposition de loi relative à la Haute Cour de justice, un exercice qui contribuera - sans nul doute - à promouvoir l’action parlementaire et à renforcer l’État des institutions.

Le contrôle parlementaire n’a pas été en reste au cours de cette session. C’est ainsi que dans cette période, les travaux de la commission parlementaire d’enquête se sont poursuivis, et ont pris fin, couronnés par la présentation de son rapport final. Les députés ont d’ailleurs, sur la foi de ce rapport - et dans une atmosphère de concertation et de consensus - formulé les recommandations qu’ils ont estimé opportunes.

Collègues députés;

Tout en vous félicitant pour les efforts consentis, et en vous souhaitant d’heureuses vacances parlementaires, je déclare close, conformément aux dispositions de l’article 52 (nouveau) de la Constitution et de l’article 54 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, la deuxième session parlementaire ordinaire 2019 - 2020.

Je vous remercie ».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés