Facebook
Malabo: Le Président Aziz appelle les partenaires de l'Afrique à contribuer fortement au fonds fiduciaire de solidarité   
12/06/2019

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a appelé les amis et les partenaires de l’Afrique à contribuer fortement au fonds fiduciaire de solidarité pour l’Afrique.



Le Président de la République parlait à l’occasion d’un important discours prononcé, mardi en début d’après-midi à Malabo à l’occasion de l’ouverture des travaux de la table ronde des contributeurs aux fonds fiduciaire de solidarité pour l’Afrique.

Voici le texte intégral de ce discours:

" Excellence et cher frère Monsieur Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la République sœur de Guinée Équatoriale,

Excellences Messieurs les Chefs d’État et de Gouvernement, mesdames et Messieurs,

Je voudrais, tout d’abord, adresser mes plus vifs remerciements à mon frère, Son Excellence Monsieur Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la République sœur de Guinée Equatoriale, et à travers lui, au Gouvernement et au peuple Équato-guinéens, pour la chaleur de l’accueil et la généreuse hospitalité, dont nous avons été l’objet depuis notre arrivée dans cette belle capitale africaine, Malabo.

Je tiens, également, à saluer la vision avant-gardiste de Son Excellence, dont témoigne le rôle décisif qu’il a joué dans l’opérationnalisation du Fonds fiduciaire africain de solidarité, à travers la généreuse contribution de la Guinée Équatoriale au premier financement de ce Fonds, qui est aujourd’hui considéré comme une initiative novatrice au service de l’amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

En dépit de ces efforts consentis, la faim, la malnutrition et plus globalement l’insécurité alimentaire représentent encore, pour notre continent, des défis majeurs, qui affectent l’épanouissement et le bien-être individuels de millions d’africains, et retardent le développement des États.

Face à ces défis, l’originalité du Fonds fiduciaire africain de solidarité est qu’il s’inscrit dans une approche de complémentarité avec les stratégies et politiques nationales, mises en œuvre par les différents d’Etats.

Il apporte, dans ce cadre, une précieuse contribution, par le financement de programmes et de projets destinés à l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la nutrition, de l’agriculture et du développement rural, et au renforcement global de la résilience des populations cibles.

Ce faisant, le Fonds permet d’accroitre les disponibilités alimentaires et les opportunités d’emploi au profit des jeunes, tout en améliorant, par ailleurs, la qualité de la gestions des ressources naturelles et de la production vivrière.

Le bilan de la première phase d’opérationnalisation du Fonds est unanimement reconnu comme positif, tant du point de vue du nombre de projets et des pays bénéficiaires que de celui de l’importance des résultats obtenus. Et c’est là, pour nous, l’occasion de saluer la qualité du travail de la FAO, qui administre ce Fonds

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

La sécurité alimentaire et ses corollaires immédiats que sont le développement des ressources et de la production agropastorale, le renforcement de la résilience des populations, la gestion durable des ressources, ont occupé, tout au long de la décennie écoulée, une place centrale dans les programmes et politiques publiques de la Mauritanie.

Parallèlement aux stratégies à long et moyen termes visant à améliorer qualitativement et quantitativement les disponibilités alimentaires et la production agropastorale, notre pays a mis en place une structure spécifique qui veille, en permanence, à faire face à tout risque éventuel de famine ou de malnutrition consécutif à une situation d’urgence, comme les catastrophes naturelles ou les épidémies, d’où l’intérêt qu’elle porte au Fonds fiduciaire africain de solidarité, qui offre un cadre optimal pour que les pays s’aidant les uns les autres, mutualisant leurs moyens et mobilisant leurs partenaires, assurent la sécurité alimentaire du continent et favorisent la réalisations des ODD en Afrique.

Aussi, tout en affirmant son engagement à contribuer au financement de cette seconde phase du Fonds, la Mauritanie exhorte tous les pays frères du continent et l’ensemble de nos partenaires et amis à contribuer à la recapitalisation du Fonds fiduciaire africain de solidarité, afin d’en faire un outil encore plus performant, non seulement dans le combat pour la sécurité alimentaire mais aussi pour celui de l’atteinte des ODD en Afrique .

Je vous remercie».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés