Facebook
Vers la vulgarisation de la culture de tolérance et du dialogue   
07/02/2019

’Eclairer les clubs et écoles de l’UNESCO sur les dangers de l’extrémisme et l’intérêt de vulgariser la culture de tolérance et du dialogue dans leur espace pour renforcer la paix sociale’’, tel est le thème ...



d’un atelier, organisé par la commission nationale de l’éducation, de la culture et des sciences avec la collaboration de l’UNESCO, dont les travaux ont débuté mercredi à Nouakchott.

Le programme de la rencontre prévoit des exposés sur l’extrémisme violent, la dérive : causes et moyens de prévention, la diversité culturelle et les voies et moyens de propager la culture du dialogue et de l’entente.

Ouvrant la rencontre, le secrétaire général de la commission nationale de l’éducation, de la culture et des sciences, Dr Ismaïl Ould Chouaïbou, a souligné que le thème de l’atelier s’inscrit dans le droit fil des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, visant à faire de la culture un instrument efficace au service de la diffusion et de la consolidation de la culture de tolérance et du dialogue entre les peuples.

Il a ajouté que le message de l’UNESCO consiste à créer un cadre adéquat pour la vulgarisation de la culture du dialogue au sein des peuples et des sociétés, réitérant que les clubs et écoles de l’UNESCO assument une responsabilité capitale dans la sensibilisation sur les risques de l’extrémisme violent, de la dérive, du racisme et de la diffusion du discours de la haine, qui sont autant de tares qui hypothèquent le développement et l’émancipation des pays.

M. Chouaïbou a également salué l’effort entrepris par le gouvernement Mauritanien pour jeter des bases solides de l’unité nationale, à travers la marche de la citoyenneté initiée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, contre la haine et l’extrémisme et pour le renforcement de la cohésion entre les composantes de la société et promouvoir leur attachement aux nobles valeurs et vertus recommandées par l’Islam.

Le secrétaire général de la commission nationale de l’éducation, de la culture et des sciences a enfin exhorté les participants à saisir l’opportunité offerte et tirer profit des exposés, qui leur seront présentés et de sortir avec des recommandations en mesure de freiner la dérive et l’extrémisme violent et toutes les autres tares sociales.

Lui succédant, le conservateur du musée national, M. Mohamed Ould Cheikhna, a salué la tenue à Nouakchott du présent atelier, qui aura un impact important sur l’orientation et le conseil des jeunes.

La cérémonie d’ouverture de l’office national des musées.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés