Facebook
RPC /GRET/ PESCC : clôture du projet d’appui au développement des OSC   
11/12/2016

Le Réseau des organisations de la société civile pour la promotion de la citoyenneté (RPC) en partenariat avec le GRET, a organisé, le 26 novembre dernier, une cérémonie de clôture des activités du projet d’appui au développement des Organisations ...



... de Base (OB) pole Nouakchott. Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre du Programme de l’Union Européenne pour la Société Civile et la Culture (PESCC) sur financement 10e FED. Plusieurs acteurs issus des organisations de base bénéficiaires du projet étaient présents ainsi que les conseillers municipaux, les agents de développement locaux et les invités.
Dans le cadre du projet PADOSC, le RPC en collaboration avec le GRET, ont accompagné les Organisations de Base (OB) bénéficiaires des subventions en cascades suivant 2 axes, à savoir l’accompagnement de terrain et la formation en salle. Ces OB bénéficiaires ont été accompagnées lors de visites de terrains réalisées en juin et juillet 2016. Ces organisations ont bénéficié également de formations complémentaires. C’est dans cette optique que le RPC en collaboration avec le GRET et au terme de ce projet, a organisé ce 26 novembre, une cérémonie au cours de laquelle, il a été question de passer en revue tout le processus ayant conduit à la réalisation des activités de celui-ci.
Le projet PADOSC, faut-il le rappeler, vise à renforcer les capacités des organisations de la société civile pour leur permettre de s’impliquer dans l’élaboration des programmes de développement et d’assurer le contrôle de gestion des politiques publiques. Cette gestion, doit se faire en synergie avec les services déconcentrés de l’Etat et les Agents de Développement Locaux (ADL) qui demeurent le moteur de développement des communes.
Ainsi, devant toutes les OB bénéficiaires, Mahmoud Ould Khairou, Coordinateur du RPC, a tenu à faire le focus de toutes les activités réalisées durant les 20 mois de durée du projet avec un rallonge de 2 mois. Les acteurs des OB présents à cette cérémonie ont exprimé toute leur satisfaction par rapport au déroulement et la gestion du projet. Ce qui suppose qu’une confiance mutuelle a prévalu tout au long du projet. Aussi, du point de vue renforcement des capacités, l’objectif selon les tenants du projet, a été « atteint » confirmant ainsi les témoignages des acteurs bénéficiaires. «Nous sommes contents et satisfaits de l’esprit de transparence qui a prévalu tout le long du projet » ont laissé entendre certains responsables des OB.  Ils ont également exprimé leur satisfaction par rapport à la qualité des formateurs qui selon eux, «ont été à la hauteur » en fournissant des modules adaptés à leurs besoins et qui leur ont permis de profiter des connaissances adéquates. Tout comme l’organisation matérielle qui était « au rendez-vous ». Même son de cloche concernant la concertation communale. D’ailleurs, les OB ont demandé que l’article 680/2011 du MINT relatif au cadre de concertation des communes, soit élevé ou érigé en loi pour permettre aux conseillers de jouer leur véritable rôle.
S’agissant des financements en cascade, en dépit du retard accusé, 22 OB ont été financées à hauteur de 17.039.500 Ouguiyas. Toutefois, il faut signaler que la convention signée entre l’Etat mauritanien et l’UE relative au projet PESCC a pris fin ce 26 novembre dernier. Les tenants du projet ont indiqué qu’au cours de ce projet, « le défi  a été relevé » en ce sens qu’il a été démontré que les grandes organisations de la société civile sont capables de former, d’encadrer, d’accompagner et de financer les autres OB. Il s’agit notamment du RPC et du GRET qui ont fait preuve de capacité d’accompagnement et d’encadrement des autres OSC qui en avaient vraiment besoin pour participer activement à la gestion et au contrôle des politiques publiques de développement au niveau de leurs communes respectives.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés