logo-tahalil

Ouverture d’un atelier sur l’inventaire du patrimoine culturel immatériel

Le ministère de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, a organisé, dimanche dernier à Nouakchott, en collaboration avec l’Organisation Arabe pour l’Education, la Culture et les Sciences (ALESCO), un atelier sur l’inventaire du patrimoine culturel immatériel , l’élaboration des dossiers nationaux et des des dossiers de candidature pour l’enregistrement auprès de l’UNESCO.

La rencontre qui dure trois jours a porté sur la contribution de l’ALESCO à la préservation du patrimoine immatériel dans les pays arabes, la présentation d’exposés sur le patrimoine immatériel en Mauritanie et le processus d’élaboration d’un dossier arabe commun de candidature sur la liste de ce patrimoine auprès de l’UNESCO.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, M. Yahya Ould Ahmedou, chargé de mission au ministère de la Culture , de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, a indiqué que la culture est l’un des affluents du développement durable des peuples et qu’elle représente l’identité de la Nation et la preuve palpable de la diversité de son patrimoine culturel.

Il a souligné que l’atelier montre le grand rôle que joue le cadre humain dans la préservation du patrimoine culturel, en ce sens qu’il contribue à dynamiser la scène culturelle, ce qui est conforme, a-t-il dit, au programme du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et à l’exécution de la politique générale du Gouvernement du Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal ould Messoud dans le domaine culturel .

Il a noté que le département ne ménagera aucun effort pour associer tous les acteurs culturels au développement de la culture qui est l’un des piliers essentiels du développement durable.

Il a enfin remercié l’ALESCO pour son rôle pionnier dans l’appui aux efforts du département.

De son côté, le représentant de l’ALESCO, M. Ahmed Habibi a indiqué que l’atelier compte parmi les activités menées par l’organisation dans les pays arabes pour préserver le patrimoine immatériel et aider les pays arabes à élaborer leurs dossiers nationaux pour l’enregistrement sur la liste de l’UNESCO du patrimoine immatériel.

Il a insisté sur la volonté du directeur général de l’Organisation, M. Mohamed Ould Amar, de protéger la propriété culturelle dans les pays arabes, notamment le patrimoine immatériel. ami