logo-tahalil

Organisation à Nouakchott d’une formation sur le laboratoire ouvert d’analyse structurale des matériaux par DRX

Les activités d’une formation sur le laboratoire ouvert d’analyse structurale des matériaux par diffraction des rayons X ont été lancées, ce lundi à la faculté des sciences et technologies de l’Université de Nouakchott El Asriya.

Cette session est organisée par la Faculté des Sciences et Techniques en coopération avec l’Association Mauritanienne de Chimie, dans le cadre des Journées Nationales de la Chimie et pour le partenariat entre l’industrialisation et la recherche scientifique et académique et vise à former les participants à l’analyse structurale des matières solides, à l’aide des rayons X.

Encadrés par des experts et chercheurs mauritaniens, camerounais et tunisiens, plus de 40 participants venus de Mauritanie, du Sénégal, d’Algérie, du Maroc, de Tunisie et de Guinée participent à cette formation.

A l’ouverture de la session, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Mohamed Lemine Ould Abey Ould Cheikh El Hadrami, a souligné l’importance de cet atelier dans l’activation du rôle de la recherche scientifique et ses applications dans divers domaines, notamment ceux liés au domaine de la chimie.

Il a déclaré que la conjoncture actuelle du pays se caractérise par une volonté sincère d’atteindre le progrès et la prospérité, de faire progresser l’économie nationale, de développer la société et d’impliquer toutes les énergies nationales dans l’œuvre de construction nationale.

Il a indiqué que la Mauritanie a connu ces derniers temps d’importantes transformations, notamment dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qui est la porte d’entrée suprême pour accéder aux acquis de l’école républicaine dans le domaine de la participation au processus de développement national et au développement de la société sur le plan économique et social.

Ould Abey a ajouté que l’intérêt accordé à la recherche scientifique a été incarné sur le terrain par le gouvernement du premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal Messaoud à travers la mise en œuvre de plusieurs programmes visant à améliorer les conditions de vie de la société.

Le ministre a indiqué que les efforts déployés par le secteur se sont traduits par la capacité d’absorption des institutions, la diversité des formateurs, l’amélioration de la qualité de la formation et son élévation.

Enfin, le ministre a remercié l’Université El Asriya de Nouakchott, la Faculté des Sciences et Technologies et la Société mauritanienne de Chimie pour l’organisation de cette activité scientifique volontariste et utile.

Pour sa part, le porte-parole de la présidence de l’Université El Asriya de Nouakchott, M. Mohamed Fadel Ould Deidda, vice-président de l’université, a indiqué que l’université a adopté un nouveau plan d’action dans le cadre de la nouvelle stratégie du secteur.

Cette nouvelle stratégie vise à encourager la recherche scientifique en soutenant les unités de recherche, les chercheurs et les doctorants, en dotant les laboratoires des équipements les plus récents et en travaillant à l’échange d’expériences entre les enseignants-chercheurs universitaires et leurs homologues nationaux et étrangers afin de se tenir au courant des évolutions dans les domaines de la recherche scientifique.

Il a également révélé que l’université aspire à élever le niveau de la qualité de sa production et à la développer en coopération avec ses partenaires nationaux et internationaux afin de devenir un pôle distingué dans la promotion de la recherche scientifique pour fournir des services et des consultations à son environnement économique et social.

Pour sa part, le président de la Société mauritanienne de Chimie, M. Mohamed Lemine Ould Chamekh, a confirmé que cette activité s’inscrit dans le cadre de la renaissance scientifique menée par le président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, qui vise à développer l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, et à le moderniser en profitant des progrès technologiques et scientifiques.

Aussi a-t-il ajouté que le gouvernement a mis en œuvre plusieurs stratégies contribuant à la qualité de l’enseignement supérieur et à l’amélioration de sa qualité à travers l’enseignement supérieur.

M. Mohamed Lemine Ould Chamekh a souligné que l’édition de cette année (2022 JORARI) se caractérise par un caractère et une importance plus particuliers que les éditions précédentes, puisqu’elle est organisée sous la forme du courant (OPENLAB) dans les analyses des matériaux de structure, qui constitue la première école de cristallographie en Mauritanie, avec pour partenaire national l’Agence ANARPAM, et le Laboratoire français CRM2, Université de Lorraine/Nancy.

Il a souligné que cet événement a suscité un intérêt particulier et un grand enthousiasme, au niveau national et sous-régional, avec la participation de plus de 70 personnes (étudiants en master, doctorants, post-doctorants, professeurs, chercheurs…).

Et il a indiqué que le programme de cette session comprend plusieurs activités dont des conférences, des exposés et des travaux pratiques sur ces conférences présentées par des personnalités internationales universitaires et chercheurs de plusieurs pays frères et amis, ce qui sera l’occasion d’échanger des informations, et de soulever les problèmes scientifiques les plus importants. AMI