logo-tahalil

L’Espagne intercepte 200 tonnes de déchets destinés à des pays dont la Mauritanie

Les autorités espagnoles ont intercepté des conteneurs transportant plus de 200 tonnes de déchets polluants, qui étaient en route vers des pays africains, dont la Mauritanie.

L’unité d’analyse des risques (UAR) de la Garde civile espagnole et les douaniers, en coopération avec l’équipe du Service de conservation de la nature (Seprona), ont mené l’opération Bocali, interceptant plus de 200 tonnes de déchets hautement polluants, arrivés dans un port espagnol via conteneurs de transport Nautique.

Les enquêtes sur cette affaire ont commencé en mai de l’année dernière, lorsque les douaniers espagnols ont découvert une organisation qui exporte de grandes quantités de déchets d’Espagne et du reste du continent européen vers les pays africains, à l’intérieur de conteneurs maritimes.

L’organisation achète des déchets de grande valeur dans des centres de recyclage ou des parcs à ferraille, tels que des moteurs de camions ou de voitures, des appareils électroniques usagés et d’autres pièces industrielles qui n’ont pas subi de décontamination, et une fois qu’ils ont collecté suffisamment de déchets, ils les chargent dans un conteneur à pleine capacité. plein, et dans certains cas dépassé la capacité de chargement maximale, ce qui présente un danger pour les cargos.

Une fois les déchets chargés, les conteneurs sont acheminés par bateaux vers les pays africains, à savoir la Mauritanie, le Sénégal, la Guinée, le Nigeria et le Ghana. Dans ces pays, les déchets sont manipulés par des travailleurs sans aucune mesure de sécurité.

588 bouteilles de gaz propane ont été retrouvées appartenant à des revendeurs spécialisés dans la vente de carburant, qui avaient préalablement déclaré le vol, ainsi qu’un grand nombre de déchets d’équipements électriques et électroniques, de réfrigérateurs et de cinq voitures en fin de vie.

Arriyada.net