logo-tahalil

L’association mauritanienne pour la promotion de la santé de la reproduction organise sa deuxième journée consacrée à l’infertilité

Le ministre de la Santé, M. Moctar Ould Dahi, a supervisé samedi à Nouakchott l’ouverture de la deuxième journée consacrée à l’infertilité « Kystes ovariens chez les hommes » organisée par l’association Mauritanienne de la santé de la reproduction.
Cette manifestation a pour objectif de faire la lumière sur la situation de l’infertilité en Mauritanie, de rechercher les solutions pour la réduire et d’expliquer ces causes et les moyens de s’en prémunir.
A cette occasion, le ministre s’est félicité des efforts volontaires consentis pour lutter contre l’un des principaux problèmes de sanitaires à l’origine de l’instabilité et au développement de certains foyers, voire de la société.
Dans ce cadre, le ministre a souligné que parmi les objectifs dévolus au département de la santé figure en bonne place la réduction considérable de la mortalité maternelle et infantile en application des engagements de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et au respect des engagements pris par la Mauritanie pour l’atteinte du troisième objectif du développement durable.
A son tour, le président de l’association pour la promotion de la santé reproduction, M. Hama Ould Abdelkader, a indiqué que pour atteindre ses objectifs a organisé une large campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux à laquelle ont participé des médecins, des sages-femmes, des parlementaires, des artistes et des figures sportives, soulignant que la première journée sur le phénomène de l’infertilité a été organisée l’année dernière sous le patronage de la Première dame, Mariem Fadel Dah.
De son côté, le Représentant-résident du FNUAP en Mauritanie, M. Cheikh Fall, a expliqué que les estimations indiquent qu’environ 48 millions de couples et 186 millions d’individus dans le monde souffrent de problèmes de reproduction, notant que les causes de ce problème sont dues à un ensemble de facteurs liés au système reproducteur des femmes et des hommes.
Il a souligné que la lutte contre ce phénomène doit reposer sur plusieurs mesures, notamment l’intégration de la sensibilisation à la reproduction dans des programmes nationaux complets liés à la santé sexuelle, et il a remercié l’Association mauritanienne pour la promotion de la santé de la reproduction pour ses efforts sur le problème de la reproduction en Mauritanie.
AMI