logo-tahalil

Un accord avec la Mauritanie approuvé par la commission de la pêche

La commission de la pêche du Parlement européen a voté le mercredi 11 mai à une très large majorité (24 voix, contre 2 et 1 abstention) le rapport de la députée espagnole du groupe Renew Izaskun Bilbao sur l’accord de
partanariat dans le domaine de la pêche durable (APPD) de l’Union européenne et de la Mauritanie.
Cet accord, déjà appliqué depuis novembre 2021, après un compromis trouvé fin juillet, apportera pendant six ans environ 60 millions d’euros annuels d’aides de l’UE à la Mauritanie, contre l’accès à plus de 290 000 tonnes annuelles de poissons, de fond, crustacés, thonidés et petits pélagiques. C’est le premier APPD dans lequel est introduite une clause de transparence.
Sur ce point, alors que les pêcheurs artisans mauritaniens se félicitent surtout de l’interdiction maintenue pour les pêcheurs européens de pêcher du poulpe, la commission de la pêche a voté un amendement demandant à la Mauritanie de cesser de surpêcher certains stocks de petits pélagiques comme la sardinelle, transformée en farine et en huile de poisson pour des usines contrôlées par des intérêts chinois. Les députés européens veulent que, comme convenu dans l’accord, la Mauritanie rende publics tous les accords avec les flottes étrangères.
Le Parlement doit voter le rapport Bilbao lors d’une session plénière en juin, celle du 6 au 9 ou, plus sûrement, celle des 22-23 juin à Bruxelles.
lemarin.ouest-france.fr