logo-tahalil

Séminaire de formation sur les mécanismes de protection des victimes de la traite

Le Commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile a organisé un séminaire de formation de 3 jours sur le mécanisme de protection des victimes de la traite. Cet atelier a pour objectif principal de renforcer les connaissances des participants sur la problématique de la traite des êtres humains. Les objectifs sont : améliorer les connaissances des participants sur la question de la traite des êtres humains, consolider les capacités des participants en vue de former ceux qui sont en charge d’accompagner les victimes de la traite, de favoriser les échanges entre participants sur leur connaissances, expériences et meilleures pratiques dans le domaine de la protection des victimes de la traite. Il s’agit aussi de comprendre l’infraction de traite des personnes.

Dans le discours prononcé à l’ouverture de cet atelier, le Commissaire adjoint aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Rassoul Ould El Khal, a déclaré que cet atelier profitera à 20 participants représentant les différentes départements ministériels et des acteurs des ONGS luttant contre la traite des personnes. Il a ajouté que les participants verront leurs capacités et leurs connaissances renforcées dans le domaine de la compréhension et la conception du crime, de la traite dans ses

différents formats, notamment sous l’angle du cadre juridique international les législations nationales y afférent ainsi que les voies de la lutte contre la traite et de protection des victimes. Il a ajouté que les participants sortiront de cette session avec des connaissances et des savoir-faire qui leur permettront de remplir leur mission. Dans cette optique, le programme s’emploie à faciliter le partage de savoirs et d’informations entre les responsables politiques, les agents des services de détection et de répression, les juges les procureurs, les prestataires de services aux victimes et les membres de la société civile qui œuvrent, à différents niveaux, à la réalisation de ces objectifs pour comprendre le cadre juridique international, et notamment le protocole contre la traite des personnes. ami