logo-tahalil

Ouverture de la première session ordinaire du conseil supérieur de l’éducation

La première session ordinaire du conseil supérieur de l’éducation s’est ouverte ce lundi à Nouakchott.

L’ordre du jour de la session comprend la lecture du décret 2022 073 portant création du Conseil supérieur de l’éducation, et la constitution des commissions sectorielles et du bureau exécutif, l’approbation du projet de règlement intérieur, une présentation de l’exécution semestrielle du budget 2022, le projet de budget 2023, et des questions diverses.

Le président du Conseil, M. Ba Ousmane, a souligné que la session est d’une grande importance car elle se déroule à un tournant national décisif caractérisé par la ratification de la loi relative à la réforme du système éducatif, qui a fait l’objet de séances de concertation approfondies entre tous les acteurs du système éducatif et les composantes de la société.

Il a ajouté que la rencontre coïncide avec la rentrée scolaire et universitaire, dont les cérémonies d’ouverture ont été marquées par l’organisation d’une journée pédagogique le 28 septembre au Palais des Conférences, au cours de laquelle le Président de la République a prononcé un discours dans lequel il avait appelé à la conjugaison des efforts de tous pour relever les défis, et assurer la réussite de cette année scolaire.

M. Ba Ousmane a fait observer que l’éducation a joui d’une place de premier plan à travers les âges et dans toutes les civilisations des nations et des peuples, en tant que lieu où se détermine l’avenir de l’enfant, l’épanouissement de ses talents, sa capacité à gérer, le développement de son esprit critique.

Il s’est dit confiant que le Conseil jouera pleinement, de manière constructive et positive, le rôle qui lui est confié, sur la base du programme de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qui vise à développer l’éducation, à la moderniser et à améliorer sa qualité pour suivre les évolutions de l’époque et les exigences de la mondialisation.

Enfin, il a remercié les pouvoirs publics pour les facilités et le soutien précieux qu’ils apportent au Conseil.

Il est à noter que le Conseil supérieur de l’éducation est un organe indépendant et consultatif au service du secteur de l’éducation, placé sous la tutelle de la Présidence de la République. Il a notamment pour mission de veiller au respect des grandes options éducatives et d’évaluer la mise en œuvre des lois et règlements portant réformes et orientations relatives au secteur de l’éducation et leur conformité avec les politiques du secteur. AMI