logo-tahalil

Ould Cheikh El Ghazouani : assurer un service éducatif de qualité, répondant aux exigences d’un développement global

Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a souligné que la construction d’un système éducatif global et de qualité ouvre des horizons au génie de notre peuple, qui est une source inépuisable, et une condition nécessaire à la réussite de notre action, en matière de lutte contre la pauvreté et le chômage, de promotion des secteurs productifs, de lutte contre la précarité, l’injustice et les mentalités sociales négatives.

Il a ajouté, dans une allocution prononcée, mercredi soir, lors de sa supervision de la journée de l’éducation au Centre international de conférence « El Mourabitoune » à Nouakchott, que la réforme de notre école publique a pour finalité de la rendre plus apte à inculquer à nos enfants les enseignements de notre vraie religion, les valeurs de notre culture arabo-africaine, et celles de la citoyenneté, de l’égalité, et de la cohésion sociale.

Il s’agit de leur assurer, à tous, un service éducatif de qualité, dont les programmes sont adaptés aux exigences d’un décollage global, pour lequel notre pays dispose aujourd’hui des pré- requis indispensables.

Voici le texte de ce discours :

«C’est pour moi un grand plaisir et un honneur de participer aujourd’hui aux activités de cette journée de l’éducation avec toute la famille éducative, y compris les élèves, les enseignants, les organisations de parents et les autorités de tutelle, alors que nous nous apprêtons à ouvrir une nouvelle année scolaire, qui marque un tournant décisif dans le processus de construction de l’école républicaine que nous attendons avec impatience.

A cette occasion, je voudrais souligner que la construction d’un système éducatif global et de qualité ouvre des horizons au génie de notre peuple, source inépuisable, et condition nécessaire à la réussite de notre action pour lutter contre la pauvreté et le chômage, faire progresser les secteurs productifs et lutter contre la précarité, l’injustice, les mentalités sociales négatives, etc.

La réforme de notre école publique a pour but de la rendre plus apte à inculquer à nos enfants les enseignements de notre vraie religion, les valeurs de notre culture arabo-africaine, les valeurs de citoyenneté, d’égalité et de cohésion sociale. Il s’agit d’assurer, à tous, un service éducatif de qualité, des programmes adaptés aux exigences d’un développement global, pour lequel notre pays dispose aujourd’hui des pré- requis indispensables.

Compte tenu de ce qui précède, nous avons accordé, dès le premier instant, la plus grande attention à ce secteur. Il y a quelques instants, le ministre de l’Éducation a présenté devant vous des exemples des grands efforts qui ont été déployés pour le réformer.

Aujourd’hui, nous nous préparons à l’ouverture d’une nouvelle année scolaire, lourde d’énormes défis, dont le plus important consiste à œuvrer à ce que la première année de l’école primaire soit circonscrite à l’école publique. Il n’y a absolument pas dans cette décision une limitation de l’enseignement privé. Nous sommes conscients et apprécions l’ampleur du rôle qu’il joue dans notre système éducatif. Nous le considérons comme un partenaire indispensable de l’école publique et son soutien est donc au cœur de notre approche de réforme de notre système éducatif.

La mise en place effective de l’école républicaine nous demandera de déployer de grands efforts afin de pallier la pénurie d’enseignants, de salles et d’écoles, de fournir les supports pédagogiques nécessaires, et d’assurer des conditions de sécurité et de travail décent aux élèves, enseignants et personnels d’encadrement. .

Je voudrais souligner, ici, qu’aucune réforme ne peut atteindre son objectif, si tous les acteurs ne s’associent pour la mettre en œuvre. Ensuite, j’appelle la famille éducative, tous les partenaires du secteur et tous les citoyens, à toujours avoir à l’esprit que la réforme de notre système éducatif est une question liée à notre destin, qui se détermine par le taux de réussite dans sa réalisation et nos chances de parvenir au décollage global que nous visons atteindre.

Je vous invite également tous, chacun à partir de sa position, à tout mettre en œuvre pour que la réforme de notre système éducatif soit un succès.

Je peux vous assurer déjà que l’État ne ménagera aucun effort pour appuyer ce secteur, de manière à en stimuler les capacités professionnelles des enseignants, développer les infrastructures scolaires, aux plans de la quantité et de la qualité, et fournir les supports didactiques, dans la perspective d’améliorer les indicateurs d’efficacité, la couverture, les taux de rétention et la performance globale du système éducatif en général.

Tout en vous exhortant tous à persévérer et à donner le meilleur de vous- mêmes, je vous souhaite une année scolaire pleine de succès et de réussite.

Je vous remercie » ami