logo-tahalil

Nouakchott: Organisation d’un atelier sur les litiges fonciers

Le secrétaire général du ministère de la Justice, M. Mohamed Ould Ahmed Aida, a supervisé, mardi, à Nouakchott, le démarrage des travaux de la phase 2 du deuxième atelier de formation organisé au profit des chambres civiles et administratives sur les lois traitant des litiges fonciers.

Les participants à cet atelier qui dure trois jours vont suivre une série d’exposés traitant des litiges fonciers à la lumière de décisions prises par la cour suprême, et d’autres abordant le rôle de l’administration dans le règlement de ces conflits ainsi qu’un exposé sur le rôle de l’Agence de développement urbain.

Cette session de formation vise le renforcement des capacités des acteurs du secteur de la justice dans les domaines liés aux litiges fonciers à travers une meilleure connaissance des difficultés qui se dressent devant l’application des lois sur les litiges fonciers et les règles procédurales.

Le secrétaire général du ministère de la Justice a affirmé, dans un mot prononcé à l’ouverture de cet atelier de formation, que l’institution judiciaire est considérée, à juste titre, comme le socle de l’Etat de droit étant la base de la bonne foi qu’on accorde à la justice dans la protection des libertés publiques, la protection du citoyen et de ses biens et l’établissement d’un climat propice pour la paix civile, le développement durable ainsi que l’assurance donnée aux investisseurs nationaux et étrangers d’un bon climat des affaires.

Il a ajouté qu’en cela, la responsabilité des juges est grande, faisant que le développement et la modernisation du système judiciaire bénéficient de l’attention particulière de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani. Pour ce, le ministère de la Justice s’attèlera continuellement à renforcer les capacités de ses ressources humaines, juges et greffiers, en les dotant des connaissances nécessaires pour accompagner les réformes engagées, à travers la formation continue suivant un global mis en œuvre au cours de l’année en cours.

L’ouverture des travaux de cet atelier s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’Intérieur et de la décentralisation et des Finances ainsi que plusieurs cadres des secteurs concernés. ami