logo-tahalil

Nouakchott: Journées de réflexion pour l’actualisation du cadre normatif et institutionnel de l’enseignement supérieur

Des journées de réflexion pour l’actualisation du cadre normatif et institutionnel de l’enseignement supérieur ont été ouvertes mardi à Nouakchott.

Le département vise à travers ces échanges à mettre à jour les textes juridiques de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, avant de procéder à la mise en place d’un programme national du secteur à la lumière des stratégies adoptées par le département en la matière.

Ces journées traduisent la volonté du département à contribuer à la renaissance du système éducatif du pays, en concrétisation de la grande attention accordée par Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani à l’éducation en général et à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique en particulier, à travers son développement, l’élévation de son niveau, l’amélioration de sa qualité.

L’ouverture de ces journées a été supervisée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Lemine Ould Aboye Ould Cheikh El-Hadrami.

Le ministre a souligné que l’attention s’est matérialisée sur le terrain, à travers la supervision de Son Excellence de l’ouverture de l’actuelle année académique et le lancement du projet civilisé de l’école républicaine.

M. El-Hadrami a cité à titre d’exemple de ces programmes, l’amélioration des conditions des membres du corps de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et l’augmentation régulière des salaires enseignants sur une période de trois ans, pour atteindre leur paroxysme en 2024, le prolongement de l’âge de la retraite pour ceux parmi eux qui consacrent leur plein temps à l’enseignement et à la recherche.

Toutes ces actions, dit-il, vise à permettre l’adéquation de leur niveau avec leurs homologues de la sous-région, l’élimination de la barrière de l’âge pour

accéder aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, la généralisation de la bourse nationale aux lauréats dans les diplômes du baccalauréat national toutes filières confondues.

Dans le même contexte, le ministre a rappelé la création de nouveaux établissements d’enseignement supérieur, tels que l’École supérieure de commerce, l’Institut supérieur de l’énergie, l’Institut supérieur de la numérisation et l’Institut supérieur de la statistique.

Concernant l’activation du rôle de la recherche scientifique et de l’innovation, le ministre a souligné la création de l’Agence nationale de la recherche scientifique et de l’innovation et de l’Autorité Mauritanienne d’Assurance Qualité de l’Enseignement Supérieur, lesquelles ont été érigées en établissements publics dotés d’une autonomie administrative et financière ainsi que la création d’un fonds spécial de soutien à la recherche scientifique et l’activation du rôle du Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation. AMI