logo-tahalil

Nouakchott: célébration de la journée africaine de la statistique

La Mauritanie a célébré aujourd’hui, vendredi à Nouakchott, à l’instar des Etats africains, la Journée africaine de la statistique, organisée sous le thème ” Renforcer les systèmes de données en modernisant la production et l’utilisation des statistiques agricoles : comment mieux accompagner les politiques et améliorer la résilience de l’agriculture, la nutrition et la sécurité alimentaire en Afrique “.

La cérémonie, organisée en partenariat entre l’Institut Supérieur des Métiers de la Statistique (ISMS) et l’Agence Nationale de la Statistique et de l’Analyse Démographique et Économique (ANSADA), a compris une exposition de revues réalisées par le département de publication de l’agence, avec la participation des ministères de l’agriculture, de l’élevage et des pêches et de l’économie maritime, en plus de l’Observatoire de la sécurité alimentaire.

La commémoration de cette journée vise à mettre en exergue l’importance des systèmes de production de données et de l’utilisation des statistiques agricoles pour permettre aux décideurs de surmonter le risque lié à la crise de l’insécurité alimentaire, dans un contexte mondial agité ainsi qu’à les encourager à relever le défi afin d’atteindre durablement l’autosuffisance alimentaire, a affirmé à cette occasion, le Ministre des Finances, M. Isselmou Ould Mohamed M’Bady, Ministre par intérim des Affaires économiques et de la Promotion des secteurs productifs.

Le gouvernement mauritanien s’engage à renforcer le système de production des données agricoles et à lancer les activités préparatoires du premier recensement général du cheptel, a ajouté, le ministre.

Il a qualifié le renforcement du système de suivi des statistiques de l’agriculture, des pêches et de la sécurité alimentaire, de preuve claire de cet engagement.

Cet engagement s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale décennale de développement de la statistique (2021-2030), récemment élaborée pour rendre le système statistique national capable d’accompagner les mutations économiques et sociales rapides enregistrées par le pays et qui requièrent l’existence d’un appareil statistique souple répondant en temps utile aux besoins de ses usagers, a poursuit Ould Mohamed M’Bady.

La Représentante résidente de la Banque mondiale, Mme Christina Isabel Banasco Santos, a exprimé, quant à elle, sa satisfaction pour les efforts déployés par le gouvernement mauritanien pour améliorer et développer les systèmes nationaux des données de la Mauritanie, à travers les réformes importantes intervenues ces dernières années et ayant conduit à la mise en place et au renforcement des capacités de l’ANSADE.

Le thème de cette année pose la problématique du système des données agricoles et de leur productivité, et des moyens de les développer et de les utiliser de manière optimale pour l’élaboration des politiques publiques en Afrique, a-t-elle ajouté.

La Mauritanie doit, à la lumière de cette problématique et à l’instar des Etats du Sahel, utiliser davantage les données agricoles, afin d’améliorer l’évaluation de la qualité économique du pays, a-t-elle poursuit, soulignant la nécessité d’améliorer l’accès aux petites données qui garantissent la possibilité de réaliser des travaux de recherche de qualité.

La cérémonie s’est déroulée en présence des Ministres de l’Agriculture et de l’élevage, du Directeur de l’ANSADA et du Représentant Résident de l’UNICEF. AMI