logo-tahalil

Le ministre du Pétrole : « Le taux de réalisation du projet Grand Tortue Ahmeyim a dépassé les 80% »

Le ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh, a annoncé que le taux de réalisation du projet Grand Tortue Ahmeyim a atteint 80%, exprimant sa satisfaction quant au niveau des travaux sur ce projet.

C’est ce qui ressort d’une présentation faite par le ministre lors de la séance d’ouverture de la conférence du Bassin sahélien du Pétrole, du Gaz et de l’Energie dans sa deuxième session, tenue les 1er et 2 septembre à Dakar, sous le thème : « L’avenir du gaz naturel : parvenir à la croissance grâce à des investissements stratégiques et le développement des politiques ».

La présentation du ministre a porté d’une part, sur la vision de la Mauritanie en ce qui concerne la réalité et l’avenir de l’énergie en Afrique de l’Ouest et sur la politique énergétique du gouvernement mauritanien, d’autre part.

Le ministre a présenté devant la conférence les principaux éléments de la stratégie nationale de l’énergie, soulignant qu’elle vise à assurer la sécurité énergétique et à faire en sorte que tous les mauritaniens aient accès à l’énergie moderne, notamment l’électricité, d’ici 2030 à des prix raisonnables, et à faire du secteur de l’énergie un moteur de la croissance économique du pays.

Le ministre a souligné que la stratégie se base sur l’exploitation exemplaire de toutes les ressources énergétiques du pays, qu’elles soient fossiles ou renouvelables, soulignant que la Mauritanie aspire à être un pôle intégré de production et d’exportation d’énergie et de mines vertes.

Parlant spécifiquement du gaz, le ministre a indiqué que la Mauritanie dispose d’importants gisements gaziers en développement ou à l’étude : le GTA commun avec le Sénégal, le méga-gisement de BirAllah et les champs de Banda.

Il a rappelé que le plan directeur du gaz récemment achevé a identifié 21 opportunités d’investissement allant de l’électricité, de la production d’engrais, du transport à la production locale de ciment et d’acier.

Le ministre a souligné l’importance de la formation et du développement des entreprises locales dans ce contexte.

Les participants ont suivi une présentation détaillée sur les composantes du projet, l’état d’avancement du forage des puits, la date d’arrivée de l’unité d’habitation et l’installation de la station flottante.

Il a été souligné que malgré les énormes défis et la nature technologique complexe du projet, les parties concernées poursuivent la réalisation des étapes du projet comme requis et ont surmonté toutes les étapes tout en veillant au caractère sécuritaire du projet.

Les participants ont convenu de tenir la troisième édition de la conférence à Nouakchott en 2023.

Outre les pays du Groupe Pétrole, Gaz et Énergie du Bassin Ouest Africain (Mauritanie, Sénégal, Gambie, Guinée-Bissau et Guinée Conakry), des investisseurs étrangers et des délégations des États-Unis, d’Australie, d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient, ainsi que des représentants d’autres pays africains, dont le Maroc et la Côte d’Ivoire, ont participé à cette conférence. ami