logo-tahalil

Le lancement de la première édition du Festival d’Aïoun pour le développement de la culture et du patrimoine

Le secrétaire général du ministère de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, M. Ahmadou Ould Khtèra, accompagné du Wali du Hodh EL Gharby, M. Mokhtar Ould Henda, a supervisé dimanche après-midi dans la ville d’Aïoun le lancement des activités de la première édition du Festival d’Aïoun pour le Développement de la Culture et du Patrimoine.

Ce festival de trois jours vise à faire revivre le patrimoine culturel et scientifique de la région du Hodh ElGharby, à mettre en valeur ses particularités agricoles et pastorales, tout en mettant en exergue ses capacités touristiques à commencer par la série des hauteurs d’Afollé à l’ouest jusqu’à la région d’El-Megva, en passant par la région de Tembomba et Makhrougatt Aleb El Vernane au nord et à l’Est.

L’agenda de ce festival culturel comprend l’organisation de nombreuses activités culturelles et sportives, notamment des conférences et des forums scientifiques qui mettent en lumière les savants et les écrivains de la région qui ont grandement contribué à édifier une certaine renommée historique de la Mauritanie.

Les organisateurs ont également prévu l’organisation d’une journée agricole spéciale ainsi qu’une journée médicale où il y aura des consultations et des distributions de médicaments gratuits.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le secrétaire général du ministère de la culture a souligné que le département de la culture, de la jeunesse, des sports et des relations avec le Parlement continuera à soutenir activement toutes les activités culturelles et sportives qui valorisent le statut culturel et historique de la Mauritanie, en mise en œuvre du programme de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani dans ce domaine.

A son tour, le président du festival, M. Mokhtar Ould Ghoueizi, a indiqué que la culture et le patrimoine sont un moyen de s’exprimer librement et en douceur, en définissant les traits de l’histoire d’une nation différente, des voies aux buts et objectifs unifiés. Dans ce contexte, le Festival d’Aïoun se résume à valoriser la culture et le patrimoine.

Il a ajouté que le festival cherche à montrer les capacités culturelles de la région et son patrimoine diversifié en réponse à la tendance à travers laquelle Son Excellence le Président de la République cherche à dynamiser et exploiter l’agriculture pluviale disponible, ouvrant la voie à l’auto-suffisance qui sécurise le pays.

Pour sa part, le maire de la Commune d’Aïoun a remercié les organisateurs de ce festival culturel, dont l’organisation intervient à un moment où la culture attachée aux exigences des particularités de la nation et de la société souffre d’un grave marasme.

La cérémonie de lancement du festival s’est déroulée en présence du président de la région du Hodh El Gharby, de l’ambassadeur mauritanien auprès de l’UNESCO, du hakem de la Moughataa d’Aïoun et des chefs des unités sécuritaires et militaires de la wilaya. ami