logo-tahalil

Démarrage à Néma des travaux d’un atelier sur le trafic des êtres humains

Les travaux d’un atelier de formation pour l’appui et le développement des institutions mauritaniennes chargées de lutter contre le trafic des êtres humains et de développer des procédures permettant aux survivants d’obtenir justice ont débuté mercredi à Néma.

L’atelier de 3 jours, organisé par l’organisation internationale des migrants (OIM), vise l’application de la loi 017/2020 permettant d’empêcher le trafic, de réprimer les trafiquants et de protéger les victimes.

Devant les participants représentant les autorités administratives, judiciaires et sécuritaires, le wali du Hodh Charghi, M. Isselmou Ould Sidi a indiqué que la Mauritanie a franchi d’importants pas dans le domaine de la lutte contre le trafic des êtres humains. Il a ajouté que la mise en œuvre d’un plan d’action et la création d’une structure nationale de lutte contre le trafic des êtres humains ont permis de renforcer la capacité des services nationaux et des partenaires au développement dans ce domaine.

De son côté, la responsable de l’organisation, Mme Rakyetou Camara a affirmé que notre pays a enregistré une importante avancée dans le domaine de la lutte contre le trafic des êtres humains, soulignant que l’OIM accompagnera le gouvernement mauritanien et l’appuiera techniquement à créer un cadre institutionnel garantissant l’exécution des opérations empêchant le trafic.

La cérémonie s’est déroulée en présence du hakem de la moughataa de Néma et du vice-président de la région du Hodh Charghi. ami