logo-tahalil

Bousteila : lancement de la 1ère édition du festival ‘Ewajil’’

Les activités de la première édition du festival ‘’Ewajil’’ ont démarré mercredi soir dans l’arrondissement de Bousteila, relevant de la moughataa de Timbedra, au Hodh Chargui, sous la supervision du wali, M. Isselmou Ould Sidi.

Le festival, organisé par le forum de Bousteila pour le développement sous les auspices du ministère de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, en partenariat avec d’autres secteurs gouvernementaux concernés, vise à appuyer la campagne agricole dont le coup d’envoi a été donné par le Président de la République à Tamachekett, en plus de la revivification du patrimoine culturel de cette ville.

Cet évènement culturel et de développement, comportant une exposition des produits artisanaux et des outils agricoles, va permettre, trois nuits durant, de mettre en exergue l’importance de la souveraineté alimentaire à travers des présentations littéraires, artistiques et folkloriques.

Dans le mot qu’il a prononcé pour la circonstance, le wali a indiqué que ce festival, animé par la jeunesse, reflète la volonté des habitants de la ville à renouer avec le travail de la terre qui leur assurait l’autosuffisance alimentaire, et parfois, l’exportation du surplus vers les zones avoisinantes, rappelant qu’‘’Ewajil’’ est une appellation populaire porteuse de valeurs ancestrales.

Il a, en outre, lancé un appel à l’adresse des habitants pour s’adonner à l’agriculture en application des instructions du Président de la République Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, en vue de créer une économie forte, capable de résister aux rebondissements des crises, soulignant que cette manifestation est de nature à encourager les agriculteurs à redoubler d’effort pour aboutir à une bonne récolte.

A son tour, le président de la région du Hodh Chargui, M. Mohamedou Ould Tijani, a loué l’organisation de la manifestation dans cet arrondissement, ajoutant que cette région se caractérise par des potentialités que l’on doit raisonnablement mettre en valeur afin d’assurer leur pérennité et atteindre les objectifs du développement durable, louant, à ce propos, le rôle joué par la jeunesse de Bousteila.

Quant au maire de la commune, M. Sghair Ould Hamdi Ould M’Bareck, il a affirmé que l’organisation de ce festival s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du Président de la République visant à s’adonner à l’agriculture en vue d’atteindre le développement durable, ajoutant que cette volonté s’est concrétisée dans l’organisation de l’exposition sur la richesse animale à Timbedra sous la haute supervision du Président de la République.

Par ailleurs, il a indiqué que le festival, par le biais de ses diverses activités, mettra de la lumière sur le potentiel agricole de Bousteila, en plus du patrimoine symbolisé par le site archéologique de Koumbi Saleh.

De son côté, le président du forum de Bousteila pour le développement, M. Abderrahmane Ould Mohamed Ould Meinouh, a affirmé que le concept de développement a pris des dimensions nouvelles parmi les objectifs du développement durable, dépassant, et de loin, les approches superficielles et sectorielles auxquels nombreux pays se sont habitées.

Dans cet ordre d’idée, il a loué la vision clairvoyante du Président de la République s’agissant de l’importance de l’agriculture en tant que pilier essentiel de l’économie en assurant la sécurité alimentaire qui est axée sur la production agricole locale.

La cérémonie de lancement du festival s’est déroulée en présence du hakem de la moughataa de Timbedra, les délégués régionaux des deux ministères de la Culture et de l’Agriculture, le chef de l’arrondissement de Bousteila, au côté des autorités militaires et sécuritaires.ami