Le khalife des khadres évoque la délocalisation du pèlerinage de Nimzatt   
30/07/2014

Le Khalife général des khadres, Cheikh Bounama Aidara, a évoqué la délocalisation à Guéoul (Sénégal) du pèlerinage de Nimzatt (Mauritanie), dans le but de mettre les pèlerins à l’abri des "tracasseries" subies sur les routes menant vers cette cité musulmane mauritanienne.



Nimzatt accueille de nombreux pèlerins sénégalais, à l’occasion de la fête de l’Aïd-el-fitr, célébrée à la fin du mois de ramadan.

Les automobilistes en provenance du Sénégal sont souvent soumis à des formalités administratives et financières éprouvantes, à l’entrée du territoire mauritanien.

Cheikh Bounama Aidara a demandé aux milliers de fidèles venus du Sénégal et d’autres pays de la sous-région de "surmonter les tracasseries qui rendent difficile leur séjour en terre mauritanienne".

"Si des mesures adéquates ne sont pas prises pour y remédier, je serai obligé de délocaliser la célébration de la Korité (Aïd-el-fitr) à Guéoul", a-t-il dit en présence des pèlerins sénégalais.

Guéoul est une commune sénégalaise située dans la région de Louga (nord). Elle est de grande importance pour les khadres, puisque deux fils de Cheikhna Cheikh Saadbouh, le fondateur de la confrérie, y reposent.

A Nimzatt, les pèlerins sénégalais ont participé à la prière de l’Aïd-el-fitr, sous la direction de Cheikh Aya Ki, le petit-frère du Khalife général des khadres.

Après la prière, Cheikh Al Khalifa, un arrière petit-fils de Cheikhna Cheikh Saadbouh, est monté sur un chameau. Ce geste qui commémore le voyage du prophète Mouhamed, de La Mecque vers Médine, à dos de chameau, durant l’Hégire, expliquent des membres de la communauté des khadres.

En dépit des "tracasseries" qu’il a évoquées, le khalife Cheikh Bounama Aidara a loué "les efforts" des autorités mauritaniennes et sénégalaises qui "n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de la 65e édition du pèlerinage de Nimjatt". Il a aussi invité les pèlerins à "cultiver la paix".


(APS)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs