Nimzatt: 5.500 pèlerins ont déjà franchi le bac   
28/07/2014

A quelques jours de la célébration de l’Aïd El Fitr, les fidèles musulmans en général et khadre en particulier convergent vers la ville religieuse de Nimzatt en Mauritanie. Le flux massif de pèlerins occasionne ...



 ... parfois des désagréments et des bouchons qui rendent difficiles les conditions de traversée avec le bac. En deux jours, 5.500 pèlerins ont déjà franchi la frontière.
La longueur de la double file de véhicules renseigne sur l’embouteillage qui s’est créé sur le seul axe butiné, véritable dorsal de Rosso Sénégal. Toutes sortes de véhicules utilitaires sont bonnes pour assurer le transport en commun de ces chevaliers de la foi qui savent qu’ils doivent prendre leur mal en patience et avancer à petit pas. La rue principale est pleine comme un œuf et les véhicules ont un mal fou à se frayer un chemin jusqu’à la zone d’embarcation du bac, ou plutôt des deux bacs. Car, c’est ces deux moyens de franchissement qui assurent la traversée au moyen de rotation allant de 9h à 2h. La traversée dure une vingtaine de minutes. Le bac n’a pas l’air de bouger. Des pirogues, faute de travail, sont amarrées à la berge.  Rosso Mauritanie se rapproche. L’eau du fleuve de couleur rougeâtre laisse filtrer une odeur nauséabonde.
A Rosso Sénégal, le Wali du Trarza reçoit le gouverneur de Saint-Louis, Ibrahima Sakho. Il a à ses côté ses collaborateurs. Dans son mot de bienvenue, le Wali du Trarza  a parlé des réalisations de son gouvernement en vue de mettre les pèlerins dans de bonnes conditions.
Isselmou Sidi, le Wali du Trarza, a souligné que des engins de remorquage et des véhicules adaptés ont été repositionnés pour faciliter la traversée des 140 km sans encombre pour les pèlerins.
Il a aussi noté l’intervention du commissariat à la sécurité alimentaire qui apportera incessamment un appui en aliment ainsi que le ministère de la Pêche qui mettra à disposition des frigos pour poisson. En plus de la place de choix accordée aux structures sanitaires qui veillent sur la santé des pèlerins, l’Etat mauritanien a mis en place des citernes d’eau.
Le gouverneur Ibrahima Sakho, dans son propos, a souligné que tous les engagements pris par les démembrements de l’Etat ont été respectés. « La gendarmerie marque par sa présence la participation de la commune de Rosso Sénégal à la sécurité ainsi que sur le bras de fleuve qui sépare les deux villes de Rosso. Sapeur-pompier et Service d’hygiène sont aussi en action », a-t-il indiqué.
Il a, par ailleurs, remercié le Wali du Trarza au nom du peuple sénégalais, du chef de l’Etat et de son gouvernement pour les efforts qu’ils ont déployés dans le sens de la facilitation du pèlerinage de Nimzatt.
Le président de la Fédération des Khadres et porte-parole du khalife général des Khadres, El Hadji Abdoulaye Sène, qui a dit sa satisfaction, a salué les dispositions prises par les deux Etats pour que les pèlerins séjournent à Nimzatt dans de bonnes conditions.



Deux morts sur le chemin de Nimzatt


Sur le chemin de Nimzatt avant-hier pour la prière de l’Aïd El-Fitr (Korité), deux personnes (un homme et une femme) sont décédées sur la route à la suite d’un accident de la circulation, aux environs de Rosso Sénégal.
Le véhicule particulier qu’elles avaient emprunté au départ de Thiès dans la matinée du samedi a fait des tonneaux aux environs de Rosso Sénégal après la crevaison d’un des pneus, selon nos sources.  L’une des victimes, Moustapha Diallo de son nom, était membre de la communauté khadrya de Thiès et gérait une école de formation. La seconde victime est l’épouse de son ami qui conduisait d’ailleurs le véhicule.          




                     

LESOLEIL


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs