45ème sommet de la CEDEAO : Vers l’adoption d’une monnaie unique   
09/07/2014

Les 10 et 11 juillet 2014, se tiendront à Accra (Ghana) les travaux du 45ème sommet des chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).



 Parmi les thèmes qui seront abordés à cette rencontre de haut niveau, figure en bonne place, l’adoption d’une monnaie unique par les Etats membres de la communauté.

 Pour assurer une croissance économique des Etats membres de la CEDEAO, la question de l’adoption d’une monnaie unique sera évoquée lors des travaux qui débutent mercredi à Accra. Cette nouvelle mesure facilitera également l’intégration tant voulue.

 Le partenariat économique avec l’Union européenne et l’examen du rapport sur les principales activités et projets de la Communauté au cours du premier semestre de l’année en cours seront aussi abordés à ces travaux. L’actualité sociopolitique au Mali et au Nigéria marquée par des violences sera également à l’ordre du jour. Enfin la fièvre Ebola qui sème la panique dans la zone retiendra l’attention des décideurs.

 Pour cette année, la CEDEO a invité des présidents des pays frères comme le Mauritanien Mohamed Abdel Aziz, président en exercice de l’Union Africaine, le Tchadien Idriss Déby Itno et le Camerounais Paul Biya.

 Créée en 1975, la CEDEAO regroupe 15 actuellement 15 pays (Bénin Bénin,Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissa, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo). Sa mission est de promouvoir l’intégration économique dans tous les domaines de l’activité économique. Elle est présidée par le président de la République du Ghana John Mahama.
(Africa Top Success)


CRIDEM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs