Editorial : Moins de 50% de l’électorat potentiel sur les listes   
18/06/2014

Le recensement administratif à vocation électorale complémentaire a recensé 1.415.138 électeurs a déclaré le 21 mai à l’AMI (deux semaines avant l’ouverture de la campagne électorale)  M. Abdellahi Diarra, directeur de la communication de  la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).



226.033 citoyens se sont donc inscrits sur  la nouvelle liste électorale confectionnée pour la présidentielle du 21 juin. 
Mais parmi ces 226 033, il y a, hélas, quelques dizaines de milliers de votants qui  ne sont pas nouveaux,  car il s’agit d’électeurs qui ont changé de lieux de vote.
Du coup,  la liste électorale pour la présidentielle en cours,  est arrêtée à 1.328.168 électeurs.  Ce sont  139.063 nouveaux électeurs qui se sont donc inscrits sur la nouvelle liste électorale.
Lors des législatives et municipales de novembre 2013 la liste électorale  était à 1.189. 105 électeurs.
Plus de 1,5 millions de Mauritaniens n’étaient pas inscrits sur la liste électorale de novembre. Ils étaient  repartis  ainsi, selon M. Bedene Ould Sidi, directeur des opérations électorales de  la CENI:
-500.000  Mauritaniens étaient recensés en novembre 2013 mais n’avaient pas retirés leur carte nationale d’identité (CNI) ,
-500.000 autres  avaient bien  retirés leur CNI mais ne s’étaient  pas inscrits sur le fichier électoral, 
-et enfin, 500.000  de nos concitoyens ne s’étaient pas  encore fait recenser à la date indiquée.

A ceci,  il faut ajouter les 25% d’inscrits (soit 300.000) de la liste électorale de novembre 2013 qui n’ont pas voté,  même si le taux de participation était de 75%. 
Avec une liste électorale qui reflète toujours moins de 50% de l’électorat potentiel, on peut se demander si les élections, en elles même, intéressent,  les Mauritaniens.
Que veut cette majorité  qui s’abstient de participer au jeu politique en ne s’inscrivant et en ne votant  pas ?  Est-ce normal?
 
IOMS


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs