La BCM vole au secours de l’économie : L’institut d’émission baisse son taux directeur    
16/10/2007

La Banque centrale de Mauritanie (BCM) a décidé mardi 16 octobre de baisser de 2% son taux d’intérêt directeur afin de stabiliser les prix et de contribuer à la relance de l’économie. Le taux directeur de la BCM passe de 14% à 12%, a annoncé Kane Ousmane gouverneur de la BCM , précisant que cette baisse peut avoir un effet significatif sur la stabilisation des prix, notamment des hydrocarbures et des céréales dont les prix ont fortement augmenté ces derniers mois.



Par cette décision le conseil de politique monétaire de la BCM a voulu accompagner les efforts du gouvernement visant à maîtriser l’évolution des prix surtout que l’une des missions principales de la BCM est de contribuer à leur stabilité à travers deux instruments: la politique monétaire et la politique de change. M. Kane, qui a reconnu que certains produits avaient augmenté, a toutefois assuré que "sur un panier général de produits de consommation, on peut affirmer que l’évolution des prix est relativement faible" en Mauritanie par rapport aux pays voisins. Le gouverneur de la BCM a également évoqué la situation de la BACIM BANK pratiquement en faillite déclarant que la BCM a décidé de la sauver à travers la mise en place d’un plan visant la stabilisation de sa trésorerie, l’élaboration d’un plan de recouvrement de ses créances et la recherche d’un partenaire technique et financier pour cette banque .
Le patron de l’institut d’émission a également abordé un sujet important celui de l’élaboration des textes d’application de la loi bancaire promulguée en mars 2007 et qui devrait contribuer à assainir les banques privées gangrenées par l’intrusion de flibustiers dans la profession, la gestion paternaliste familiale et alcaponesque ainsi que le délit d’initié. Selon les observateurs les banques privées constituent de ce fait un obstacle plus qu’un vecteur du développement économique. Vivement la lessive !


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs