Dîner-débat sur le rôle de la presse dans la lutte contre la corruption   
03/08/2013

Le ministère de la communication et des relations avec le parlement a organisé jeudi soir à Nouakchott un dîner-débat sur le thème: "rôle de la presse dans la lutte contre la corruption".



 Ouvrant le débat, le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, M. Mohamed Yahya Ould Horma, a mis en exergue l’importance du rôle des média dans la lutte contre la corruption.
 Il s’agit, a dit le ministre, d’un ancien phénomène social qui est lié à la relation entre les responsables et les administrés et entre les biens publics et biens privés, précisant qu’elle est fondée sur le profit tiré par le corrompu et le corrupteur par le biais de l’entrave aux procédures et normes régissant la dépense publique.
 Il a ajouté que la communauté internationale a examiné cette question, à travers les conventions, "Merda" des Nations Unies pour la lutte contre la corruption, et la convention de l’Union Africaine portant sur le même domaine.
 Au plan national, le ministre a souligné que la Mauritanie a élaboré une stratégie de lutte contre la gabegie qu’elle compte exécuter, soulignant le rôle attribués aux deux observatoires et de la commission nationale d’élimination de la gabegie dont la mise en place est fixée par cette stratégie.
 Il a ajouté que le gouvernement, en application des orientations du Président de la République a déclaré la guerre contre la gabegie, ce qui a eu des incidences positives sur la situation financière générale de l’Etat, grâce à des performances au niveau des recettes fiscales et de la transparence dans les marchés publics.
 Le ministre a, enfin, précisé que la lutte contre la gabegie est une action participative qui implique les pouvoirs publics, la presse et les organisations de la société civile, réitérant que cet effort nécessite la contribution des spécialistes dans les procédures juridiques, financières et la comptabilité.
 Parlant des pertes engendrées par cette pratique, M. Mohamed Yahya Ould Horma a indiqué que les pertes causées par la gabegie en Afrique sont estimée à 150 millions de dollars, soit 25% du produit intérieur brut (PIB).
 La rencontre a donné lieu à deux exposés traitant les fondements essentiels de la stratégie nationale de la lutte contre la corruption et le rôle des médias dans la lutte contre cette pratique, présentés respectivement par MM. Yahya Ould Abdel Dayem, directeur des politiques au ministère des affaires économiques et du développement et Mohamed Abdallahi Ould Bellil, journaliste.
 Ces deux présentations ont suscité des débats féconds et des interventions enrichissant le sujet.
 Le dîner -débat s’est déroulé en présence du ministre des affaires économiques et du développement et le conseiller du Premier ministre, président de la commission nationale de la transparence dans les industries extractives.
Ami


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs