Mohamed Ould Cheikhna, candidat à la présidentielle   
15/01/2007

L’ex-commandant Mohamed Ould Cheikhna, co-organisateur du putsch manqué  de juin 2003 a annoncé  dimanche à Nouakchott, sa candidature à l’élection présidentielle prévue le 11 mars prochain en Mauritanie.«Dans un climat d’optimisme et d’espoir, j’ai cru nécessaire de me porter candidat au poste de président de la République», a déclaré Ould Cheikhna devant une foule immense massée dans l’Ancienne maison des jeunes.Ould Cheikhna  a assuré qu’il n’est « mû par aucune ambition personnelle » et qu’il « croit agir par devoir», précisant qu’il n’éprouve aucune haine ni amertume contre quiconque



Politiquement, je m’inscris résolument dans la ligne du changement, de la justice sociale pour les pauvres, de l’assainissement de la gestion de l’Etat et de la reconstruction, a ajouté Ould Cheikhna qui dit se « situer dans une optique de disponibilité et de proximité pour tous ».Il s’est engagé à « travailler sincèrement à trouver des solutions appropriées, concertées et de nature à préserver et renforcer le tissu national ». De te telles solutions doivent consacrer la nécessité de rendre justice aux victimes en leur permettant de recouvrer leurs droits tout en s’inscrivant dans le cadre du pardon, de la tolérance et de la fraternité entre tous les Mauritaniens, a-t-il encore expliqué.Mohamed Ould Cheikhna a par ailleurs indiqué qu’il ne briguera pas un second mandat en cas d’élection afin «d’habituer la Mauritanie à l’alternance et au départ volontaire», estimant que toute «expérience authentique dans notre pays doit prendre l’Islam comme base ».Une vingtaine d’autres candidats à la présidence mauritanienne ont déjà fait référence à l’Islam comme base de leur action politique.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs