Hommage posthume au grand journaliste Abdoulaye Ciré Bâ   
13/06/2022

Un peu moins de six mois après son décès, l’éminent journaliste et grand militant de la cause patriotique a eu droit à un vibrant hommage de la part de ses amis, de ses connaissances et autres compagnons de lutte.



Une cérémonie à cet effet a été organisé ce samedi après-midi au siège du patronat ; une cérémonie organisée par la Fondation Habib Ould Mahfoud du nom d’un autre monument de la presse mauritanienne.

Dans la salle qui a refusé du monde était rassemblé tout le gotha de l’intelligentsia mauritanienne, des intellectuels de tout bord ; un très beau reflet de la belle image arc-en-ciel dont le défunt avait toujours rêvé.

Bâ Aliou Ibra, Mohamed Abdallahi Bélil,Kane N’Diawar, Moussa Abdou, Kadiata Malik Diallo,Mohamed Vall Ould Oumer, Wane Birane, Boubaar Ould Messaoud, Maimouna Taghi,Ahmed Hamza,Abdel Aziz Ould Dahi, Lalla Aicha Ouédraogo, Sedena Ould Abdel Vettah, Bâ Abdoulaye Mamadou dit blé, Mohamed Ould Mouloud….Un très beau spectre lumineux et multicolore de la Mauritanie telle qu’il l’a toujours conçu et pour laquelle feu Abdoulaye Ciré Bâ s’est investi et a donné le meilleur de lui-même sa vie durant pour espérer la voir se concrétiser.

Les témoins qui se sont succédé sur le podium  ont tous mis en exergue les qualités professionnelles et humaines de cet homme hors pair.

Son expertise journalistique, sa rigueur et son honnêteté intellectuelle forcent l’admiration de tous.

Parallèlement ses qualités humaines, sa modestie légendaire, son ascétisme, sa modération, sa simplicité, son humour et sa foi furent autant d’atouts qui le distinguèrent.

Malgré les secousses qui ont secoué sa vie et son pays l’homme était resté égal à lui-même comme en a témoigné le président de l’UFP Mohamed Ould Mouloud qui fut son compagnon d’infortune durant son exil en France suite aux tristes événements de 1989.

Côté professionnel le Président de la HAPA Houssein Ould Medou a loué la grande expertise de l’homme qui a eu à faire profiter cette institution de sa parfaite maîtrise du monde des médias, une expertise qui a malheureusement été sous exploité et ce au moment où le pays en avait cruellement besoin. Un vrai gâchis!

Pour Me Brahim Ould Ebety, bâtonnier de l’ordre des avocats, feu Abdoulaye Ciré Bâ a marqué l’histoire de la presse mauritanienne. A deux reprises ajoute le patron du barreau, cet éminent journaliste avait défendu les avocats à des moments cruciaux, en 1993 et en 1998.

Sa plume avait toujours été mise au service des causes justes à savoir la promotion de l’unité nationale,  la dénonciation du racisme, de l’exclusion, de l’esclavage et de toutes les inégalités.

Feu Abdoulae Ciré Bâ fut et demeure un exemple, un patriote épris de paix et dont le seul idéal était : une Mauritanie juste et égalitaire ; une Mauritanie pour tous.

Ainsi, son idéal et sa philosophie de la vie doivent inspirer  tous les patriotes et servir d’exemples pour toute la jeunesse mauritanienne.

Que la terre lui soit légère et qu’il repose en paix.

Bakari Guèye

initiativesnews


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs