L’Etat subventionne le prix de chaque litre de carburant à 200 MRO (porte-parole du gouvernement)   
09/06/2022

Le ministre de l’Education nationale et de la Réforme du Système éducatif, porte-parole du gouvernement, M. Mohamed Maalainine Ould Eyih, a déclaré, mercredi à Nouakchott, que l’Etat subvention chaque litre de



carburant acheté par le citoyen à 200 MRO, et chaque kilo de gaz butane à 50% de son prix réel pour un montant global de 73 milliards MRO.

Réagissant à une question sur les hydrocarbures, le ministre a déclaré, dans ses commentaires sur les résultats du Conseil des Ministres, que ce soutien intervient dans le but de prendre en compte les intérêts des citoyens ; intérêts qui sont toujours l’objet d’une attention particulière de la part du gouvernement, surtout à la lumière de la hausse significative des prix des hydrocarbures sur les marchés mondiaux.

Le porte-parole du gouvernement a expliqué que le Conseil des Ministres a examiné et adopté un ensemble de projets de décrets, dont un portant création, organisation et fonctionnement d’un établissement public à caractère administratif « Caisse Nationale de Solidarité en Santé » (CNASS) dénommé INSAV.

Il a indiqué que la création de l’établissement public INSAV, objet du présent projet de décret, intervient dans l’objectif d’une prise en charge progressive de tous les citoyens non couverts actuellement par l’assurance maladie, soit près de 70% de la population, sachant que le nombre des assurés dans le pays ne dépasse pas un taux de 30% dont 15% avec la contribution des bénéficiaires qui sont des travailleurs.

« Les autres sont couverts par l’État par le biais de la délégation Taazour, en application des directives de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani », a précisé le ministre.

Interrogé sur les cas de délestage qui se multiplient, M. Eyih a déclaré que de grands projets sont en cours, et leurs résultats seront graduellement obtenus et ils apporteront des solutions à moyen et court termes à ces problèmes.

Il a ajouté que toutes les moughataas seront équipées avec

de très bons générateurs qui mettront fin aux phénomènes de délestage, et que la SOMELEC déploie d’intenses efforts en matière de production et de distribution de l’électricité, surtout les lignes de haute tentions, en plus de l’effort constant entrepris par l’Etat pour rendre l’électricité disponible.

« Des insuffisances persistent encore et résultent des conditions de production, de maintenance et d’importation des hydrocarbures. Ce sont des aléas qui surviennent et n’ont rien à avoir avec l’offre du produit », souligne-t-il.

Au sujet de la suspension de la concertation, le porte-parole du gouvernement a précisé que les parties concernées ont décidé de l’a suspendre momentanément pour garantir la participation de tous les partis politiques. « La concertation est toujours ouverte pour atteindre ses objectifs ».

En réponse à une question relative à la visite de la délégation algérienne, le porte-parole du gouvernement a souligné qu’elle était d’une grande réussite, et s’est soldée par la signature de plusieurs conventions de nature à raffermir la coopération dans les domaines des hydrocarbures et des mines, et qu’un comité technique a été mis en place pour assurer le suivi des accords.

Répondant à une question sur la politique de décentralisation des examens, M. Eyih a affirmé que la décentralisation est une politique du gouvernement pour rapprocher l’administration des citoyens, et que son département a pris des initiatives pour la matérialiser de manière totale dans le concours d’entrée en première année du collège, et partiellement au niveau du brevet.

Au niveau du baccalauréat, le processus de décentralisation serait retardé pour une période, compte-tenu de son caractère de confidentialité. La politique de décentralisation de l’éducation en était encore à ses débuts, et qu’elle se poursuivrait », a conclu le porte-parole du gouvernement.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs