Nouakchott: Séminaire de sensibilisation des ONGs sur les droits de l’Homme   
03/06/2022

Le Programme d’Appui à la Modernisation et à l’accessibilité de la justice a organisé, ce mercredi à Nouakchott, un séminaire de sensibilisation aux les droits de l’homme au profit des ONGs.



 Ce séminaire a pour objectif d’améliorer les performances des professionnels du secteur de la justice d’appuyer les organisations de la société civile (OSC) afin qu’elles puissent efficacement accompagner les victimes de violation et sensibiliser les populations aux textes législatifs règlementaires et les conventions internationales relatives aux droits de l’Homme ratifiées par la Mauritanie.

Dans son discours, à cette occasion, le secrétaire général du ministère de la justice, M. Mohamed Ahmed Aïda a remercié La Représentante Résidente Adjointe du PNUD pour l’engagement et la franche collaboration tout au long du processus d’élaboration du Programme d’Appui à la Modernisation et Accessibilité de la Justice.

Il a indiqué que La justice comme troisième pouvoir a une place prépondérante dans le programme du gouvernent de la Mauritanie. C’est dans ce cadre que le Président de la République son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouni a instruit le gouvernement à sa tête le Premier Ministre son Excellence Mohamed Bilal Messoud à œuvrer pour assurer un accès équitable à tous les citoyens à une justice efficace et de qualité.

Il a rappelé que c’est Ainsi, que le ministère de la Justice s’est doté d’une politique sectorielle 2019-2029 assortie d’un Plan d’actions 2020-2024. La finalité de la Politique sectorielle est de bâtir au terme des 10 années, un service public de justice accessible, moderne, efficace et performant permettant de restaurer la confiance des citoyens et des justiciables, de garantir à tous les droits humains, à protéger les investissements, à raffermir l’Etat de droit et à consolider la paix et la cohésion sociale.

M. Mohamed Ahmed Aïda a remercié La Représentante Résidente Adjointe du PNUD pour l’engagement et la franche collaboration tout au long du processus d’élaboration du Programme d’Appui à la Modernisation et Accessibilité de la Justice.

De son côté la représentante résidente adjointe du PNUD Mme Adama-Dian Barry a déclaré que cette rencontre permettra d’outiller 200 acteurs de la société civile sur les protections des victimes de violation des droits Humains.

Elle n’a ajouté que les organisations de la société civile sont au premier rang dans la sensibilisation aux droits et aux devoirs ainsi que la facilitation de la compréhension par la population du contenu des textes juridiques et règlementaires qui protège chaque citoyen.

Elle a précisé que le rôle des organisations de la société civile est complémentaire à celui des acteurs étatiques qui interviennent dans le secteur judiciaire, ce rôle, a elle dit, est fondamental dans le rapprochement des services de justice avec la population et les femmes tout particulièrement.

La cérémonie s’est tenue en présence du Président de la commission nationale des droits de l’Homme, de la présidente du groupe des femmes parlementaires pour la promotion des droits de l’Homme, le commissaire Adjoint aux droits de l’Homme à l’Action humanitaire et aux Relations avec la Société Civile et le Secrétaire Général du ministère des Affaires Économiques et de la Promotion des Secteurs Productifs.
AMI



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs