Communiqué des contrôleurs civils des pêches réclamant un règlement urgent de leur dossier   
24/05/2022

Au nom de Dieu le Miséricordieux.

Le comité chargé de régler notre dossier a convoqué , aujourd’hui nos délégués pour les rencontrer et traiter notre juste cause qui s’est aggravée depuis 2016, lorsque le Département de la Garde côte a informé tous les inspecteurs civils qu’il s’étaient dispensés de leurs services.



Des mois auparavant, le Département a arrêté payer des salaires pour finir à sa série de mesures arbitraires en licenciant plus d’observateurs sans pouvoir présenter le moindre motif réglementaire voire même viable ; pour donner raison à cette mesure . Sous diverses pressions elle finit par s’argumenter en déclarant simplement qu’elle se dispense des services de personnel civil . Cependant, en parfaite contradiction avec son faux prétexte, la GCM ( Garde Cotes Mauritanienne), avait procédé au recrutement de nouveaux employés civils , sans le moindre petit test.

Alors que nous nous réjouissons de l’existence d’une volonté sincère de palier à l’injustice de cette administration, dans le cadre des directives de son Excellence le Président de la République,
Mohamed Ould Mohamed Ahmed Ould Cheikh El-Ghazwany, visant à régler tous les griefs dans le pays, nous maintenons avec véhémence nos doléances dont nous n’accepterons pas aucun contournement à savoir :

1 – Réhabiliter le groupe de contrôleurs dans leurs fonctions qu’ils occupaient depuis des années et qui sont toujours en mesure de produire, y compris ceux qui ont été injustement et agressivement licenciés.

2 – Passer au crible la liste des contrôleurs qui a été gonflée
– La liste que le Département des Garde-Côtes Mauritanienne a envoyée au premier ministère il y a quelques mois était limitée et il n’y a aucun moyen de la comparer avec la dernière, parvenue au bureau des doléances du ministère de la pêche – comme si la GCM voulait dire que le règlement du dossier est impossible et coûtera des milliards. .

3 – Solliciter l’aide des délégués des travailleurs pour passer au crible la liste et donner la priorité aux travailleurs bien connus qui ont passé une éternité au service du Département des garde-côtes.

 

 

Pour le Comité des Médias
-Mohammed Abdallah Al-Fath
-Mohamed Hebatna (Ndeichoun)
-Cheikh Ould Saïd Omar
-Dahan Ould Lezgham.


Traduction faite de l’Arabe

 

Ely Cheikh Moujtaba



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs