Fatma Ely Mahmoud : une élue d’exception   
05/05/2022

Fatma Ely Mahmoud. Ce nom ne vous dit peut-être rien, en tant que lecteur d’une presse dont les « préoccupations » sont tournées vers la politique, notre chère "bolletig", les faits divers - même s’il faut les créer - mais rarement vers



l’action de développement économique et sociale dans les coins les plus reculés de la Mauritanie.

A la tête, de l’ONG Emel, depuis plus de deux décennies, l’Elue de Kobenni a suivi une trajectoire exceptionnelle dans laquelle le social a primauté sur le politique. Quand elle décide, en 2014, de se porter candidate à la députation, à partir de sa circonscription de Kobenni, un réservoir électoral conséquent du Grand Charg, jamais considéré par les politiques qui ne le sollicite que quand il y a la chasse aux voix, elle avait en tête de se servir de cette « adresse » parlementaire pour uniquement faciliter la mission sociale de service aux populations entamée bien avant l’entrée en politique.

Dans certaines localités de la mouggataa où la députée Fatma Ely Mahmoud a décidé d’élire domicile, abandonnant le confort douillet de la capitale aux élus qui pensent pouvoir  "traiter" tous les problèmes de leurs circonscriptions, et Dieu sait qu’ils sont nombreux, en passant de bureau en bureau,  l’on ne jure que par le nom de cette brave femme qui a vraiment donné du sens à l’action humanitaire - humaine, tout court - en sacrifiant tout (et en se sacrifiant) pour ses semblables.

Ainsi, aux dernières nouvelles, le problème d’eau potable est réglé, grâce à elle, dans la localité d’Akradid, dépendant de la commune de Hassi Ehel Ahmed Bechna. C’est le fruit d’un long travail qui a déjà permis à plusieurs localités de la commune de Kobenni, dont de nombreux adwabas, d’avoir accès à cette précieuse ressource, source de vie. La députée a fait sienne ce hadith : « l’eau est la meilleure des aumônes ». Beaucoup d’élus gagneraient  aujourd’hui à s’inspirer de l’engagement social et humanitaire de cette élue qui ne se sert de la politique que pour mieux servir ses semblables, notamment ceux qui vivent dans la pauvreté et la précarité.

 

Sneiba Mohamed



Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs