Le monde arabe en ordre dispersé face à la crise mondiale   
16/04/2022

De la Mauritanie à l’Irak en passant par le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Égypte, le Liban ou les pays du Golfe persique : les pays du Maghreb et du Moyen-Orient vivent tous la même crise économique, mais d’intensités très différentes.



En plein ramadan, où les dépenses alimentaires sont plus importantes, la forte inflation liée aux prix des matières premières est une difficulté pour de nombreuses familles.

 D’autres pays résistent mieux aux conséquences de la guerre en Ukraine, grâce aux mannes pétrolière et gazière. L’Algérie, notamment, est courtisée par plusieurs pays européens comme l’Italie, l’Espagne ou la France.

Que prévoir dans les prochaines semaines ? Des famines, des émeutes de la faim ? Faut-il craindre de nouveaux printemps arabes ? Quels sont les remèdes possibles ?

 

NOS INVITÉS :

- Alexandre Kateb, économiste spécialiste des Marchés émergents, professeur à Sciences Po Paris, fondateur de la société de conseil stratégique The Multipolarity Report, auteur de « Les économies arabes en mouvement - Un nouveau modèle de développement pour la région MENA » (éditions de Boeck)

- Nasser Kamel, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée.

 

 

 NOTRE CONSEIL D’ECOUTE

À l’approche des élections législatives au Liban, prévues le 15 mai 2022, et dans un contexte de grave crise économique, Nicolas Falez est allé à la rencontre d’une population excédée contre une classe politique jugée corrompue et inefficace.

 

 

NOTRE GRAND ENTRETIEN

À chaque élection dans les grandes démocraties, les questions économiques sont au cœur des débats : le pouvoir d’achat, la pauvreté, les inégalités, les retraites, la désindustrialisation, le protectionnisme, le poids des migrations. Des visions s’opposent, des fractures apparaissent, souvent autour des thématiques dites populistes : la dénonciation des élites et de leur politique supposée déconnectée. 

Pour apporter leur pierre au débat, 17 experts français de l’économie ont écrit un ouvrage collectif intitulé « Des économistes répondent aux populistes » (éditions Odile Jacob).

Nous recevons l’une des auteures, Françoise Benhamou, co-présidente du Cercle des économistes, professeure à Sorbonne Paris Nord, spécialiste de l’économie de la culture et des médias.

RFI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs