IL Y A DE CELA 46 ANNEES… L’ATTAQUE DE CHINGUETTI   
13/04/2022

A LA MEMOIRE DE CEUX TOMBES SUR LE CHAMPS DE BATAILLE CE 10 AVRIL 1976! NOUS NE VOUS AVONS PAS OUBLIES! NOUS NE VOUS OUBLIERONS JAMAIS!



2 CL SOUFI OULD MAWDO
2 CL MOHAMED YEHDIH OULD EWEINENY
2 CL LAM ALASSANE BOCAR
2 CL ELEMINE OULD MOHAMEDOU
2 CL NDIAYE MAMADOU KOUMBA
2 CL AHMED OULD SGHAIR
2 CL BRAHIM OULD KOUMBA
Le 10 Avril 1976 vers 09 heures, alors que les habitants de Chinguetti dans la perspective d’une très bonne guetna achevaient la pollinisation et la fertilisation de leurs palmeraies, les phéniculteurs sont surpris par des explosions inhabituelles qui n’avaient aucun rapport avec les déflagrations des pétards utilisés pour approfondir les puits en vue d’augmenter la capacité de régénération des puits.
Un ennemi d’une vingtaine de véhicules attaque Chinguitti. La ville ne disposait pas d’un élément de défense. Il n’y avait qu’une brigade de gendarmerie de 5 hommes et un détachement de la garde nationale sensiblement du même effectif. 
Malgré une riposte peu coordonnée et parfois sur des initiatives personnelles de civils qui ont pris part à La défense , l’ennemi ne s’aventurera pas à l’intérieur de la vieille cité. Son action se limitera à des tirs d’artillerie et des tirs d’armes antichar qui endommageront le groupe électrogène de la ville et quelques habitations.
Le centre d’Instruction d’Atar sous le commandement du Capitaine Bou Ould Maloum est mis en alerte par l’Etat-major National et reçoit la mission d’intervenir au profit de Chinguetti.
Ne disposant pas de moyens opérationnels propres, le commandant de centre interviendra avec son véhicule de Commandement, une land-rover châssis long de la douane réquisitionnée à bord de la laquelle se trouvait le S/Lt Sid’Ahmed Ould Boilil avec un équipage de 15 combattants dont 1 douanier et un camion 19/24 transportant une cinquantaine de recrues.
La riposte bien que très disproportionnée inquiète l’ennemi qui ne semblait pas s’y attendre. Le petit groupe d’hommes de loi et des volontaires civils tiendra en respect l’ennemi qui ne s’aventurera pas à investir la ville. Après deux heures d’accrochage, l’ennemi se retire laissant sur place des traces de sang témoignant des pertes humaines subies.
Parti d’Atar vers 10 :30, le détachement du Centre d’Instruction d’Atar n’atteindra Chinguetti que vers 17 heures alors que l’ennemi s’était déjà esquivé.
A l’entrée de la localité, la Land-rover de la douane sautera sur une mine antichar posée par l’ennemi qui fera 8 morts dont un douanier et 7 blessés dont le Lt Sid’Ahmed Ould Boilil et le caporal Ely Ould Ely Ghenwa. L’incident retardera le détachement d’intervention et aucune poursuite ne sera engagée.
Mohamed Lemine Ould Taleb Jeddou
Extrait de « La Guerre Sans Histoire »


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs