Nouakchott: Validation du mécanisme de référencement des survivants de la traite et de migrants objets de trafic   
01/04/2022

Un atelier de validation du mécanisme de référencement des survivants de la traite et de migrants, objet de trafic a été débutés ses travaux, jeudi, à Nouakchott, à l’initiative conjointe du Commissariat aux Droits de l’Homme, à



l’Action humanitaire et aux relation avec la Société civile et programme de renforcement des capacités des acteurs nationaux dans les domaines de la lutte contre la traite et le trafic des migrants, à l’Organisation Internationale de la Migration.

Dans son mot d’ouverture, le commissaire adjoint aux Droits de l’Homme, à l’Action humanitaire et aux relation avec la Société civile, M. Rassoul Ould Khal, a souligné que la création du mécanisme de référencement des survivants de la traite des migrants, objet de trafic, les efforts tendant à mettre en application les dispositions de la loi 017/2020 et 018/2020 qui interdisent le trafic des êtres humains, protègent ses victimes et punissent ses auteurs s’inscrivent dans le cadre du plan national de lutte contre le trafic des êtres humains.

Selon lui, cette modalité vise à garantir le respect des droits essentiels des victimes du trafic, et à leur assurer l’accès aux services décrits dans les engagements internationaux de de la Mauritanie dans ce domaine.

M. Ould Khal à ajouté , que le mécanisme sert à créer un cadre de coopération permettant aux secteurs concernés de remplir leurs engagements dans le domaine de la protection des victimes, à travers le renforcement du partenariat entre les autorités administratives et judiciaires, les ONGs opérant dans le domaine et les agences des Nations unies.

De son côté, la représentante du chef de mission de l’OIM, Mm Shauna Cameron a salué les importants progrès accomplis par le gouvernement Mauritanien dans les dernières années, culminées par toute la récente création , en mois de mars, sur la prévention et la lutte contre la traite et le trafic.

Elle a aussi félicité le commissariat aux Droits de l’Homme, à l’Action humanitaire et les Relations avec la Société civile pour cette importance accomplissement, et réitère la disponibilité de l’OIM à accompagner le commissariat dans son opérationnalisation.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs