Ould Cheikh El Ghazouani à Dakar : Universaliser l’accès à l’eau potable et assurer une gestion durable des ressources hydriques   
21/03/2022

La 9e édition du Forum mondial de l’Eau s’est ouverte, lundi, à Dakar, avec la participation du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.



Le forum apportera une contribution substantielle aux efforts déployés à l’échelle planétaire, en vue de trouver les solutions les plus à même d’universaliser l’accès satisfaisant à l’eau potable et d’assurer une gestion durable des ressources hydriques disponibles, a déclaré le Président de la République dans son discours prononcé au cours de cette rencontre.

La rencontre à laquelle participe de nombreux chefs d’État et de gouvernements, ainsi plusieurs partenaires au développement, a été aussi l’occasion pour le Président de la République, de présenter la nouvelle stratégie du secteur de l’hydraulique mauritanien qui, dit-il, vise à mieux garantir de manière satisfaisante, l’accès à l’eau potable pour toutes nos populations et particulièrement celles qui sont les plus vulnérables.

Par ailleurs, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a lancé un appel, pour qu’ensemble, on change profondément notre perception de la valeur de l’eau, ainsi que nos modes de production, nos techniques d’irrigation et nos processus industriels afin de les rendre moins polluants et plus économes en eau.

Voici l’intégralité du discours du Président de la République :

"Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Président en exercice de l’Union Africaine

Excellence Mesdames et Messieurs, les chefs d’État et de gouvernement

Excellence Madame la Vice-présidente

Monsieur le Président du Conseil Mondial de l’eau

Monsieur le président de la Banque Mondiale

Madame la directrice générale de l’UNESCO

Monsieur le Directeur général de la Société financière Internationale

Mesdames et Messieurs les représentants des Institutions financières

Mesdames et Messieurs les organisateurs

Honorables participants

Je tiens tout d’abord à remercier mon ami et frère, Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Président en exercice de l’Union Africaine pour son aimable invitation ainsi que pour la chaleur de l’accueil et la qualité de la légendaire teranga sénégalaise. Je voudrais aussi féliciter Son Excellence, pour la parfaite organisation de cette 9e édition du Forum Mondial de l’Eau, sous le thème « la sécurité de l’eau, pour la paix et le développement », forum qui se tient pour la toute première fois en Afrique subsaharienne.

Excellences

Mesdames et Messieurs

Condition première pour l’émergence et la permanence de la vie, l’eau est une ressource absolument indispensable, requise en quantité et qualité appropriée, pour l’avènement de la civilisation humaine et son développement dans la diversité de ses aspects et la multiplicité de ses dimensions. Or, non seulement les sources de cette eau si précieuse, ne sont pas équitablement réparties entre les différents pays, ni à l’intérieur de chacun d’entre eux. Mais elles ne sont pas non plus inépuisables, mêmes pour celles d’entre elles que le rythme des saisons et des cycles hydrologiques a ordinairement tendance à reconstituer. Aussi, la rareté de l’eau se fait ressentir, de plus en plus fortement, en de nombreux endroits du monde, sous l’effet conjugué des changements climatiques, de la forte augmentation des besoins induite par la croissance de la population mondiale, ainsi que la mauvaise gestion à l’échelle planétaire des sources hydriques.

Plusieurs études convergent sur le fait que dans une dizaine d’années, si d’ici là il n’y a pas de changements significatifs dans notre approche de la problématique de l’eau, nous aurons, rien qu’en Afrique, des centaines millions de personnes n’ayant pas un accès satisfaisant à l’eau potable et à l’assainissement.

L’accès à l’eau potable constitue donc pour l’Afrique et pour l’humanité toute entière un véritable défi, qui n’est pas seulement un défi de survie, mais aussi fondamentalement un défi social, économique et politique. C’est là, tout le sens du 6e objectif du développement durable qui vise à assurer à l’horizon 2030, un accès universel à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.

La République Islamique de Mauritanie, victime de plusieurs décennies de sécheresse et de désertification, fortement affectée par les effets du changement climatique et l’irrégularité des précipitations, est confrontée, comme bien d’autres pays, au défi relatif à l’accès à l’eau et à l’assainissement ainsi qu’à la mobilisation des ressources hydriques nécessaires à l’agriculture et à l’élevage.

Pour faire face à ces défis, nous avons élaboré une nouvelle stratégie du secteur de l’hydraulique en lien avec les objectifs du développement durable de 2030, et avec notre contribution nationale déterminée, révisée pour la même échéance. Cette stratégie vise à mieux garantir de manière satisfaisante, l’accès à l’eau potable pour toutes nos populations et particulièrement celles qui sont les plus vulnérables. Elle cible à cet effet d’une part, l’amélioration de la connaissance des ressources hydriques exploitables, la rationalisation de leur utilisation, la mobilisation des financements requis pour la mise en place des infrastructures nécessaires. Et d’autre part le renforcement de l’efficacité de la gestion commune des eaux du fleuve Sénégal, déjà exemplaire à bien des égards dans le cadre de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal, dont on vient justement de célébrer le 50è anniversaire.

Nous sommes convaincus qu’universaliser l’accès satisfaisant à cette ressource précieuse qu’est l’eau et assurer la durabilité de sa gestion pour les générations futures, constitue une urgence de premier ordre pour l’humanité toute entière. Il va nous falloir ensemble, changer profondément notre perception de la valeur de l’eau, ainsi que nos que nos modes de production, nos techniques d’irrigation et nos processus industriels afin de les rendre moins polluants et plus économes en eau.

Le Forum Mondial de l’Eau, constitue un cadre idéal pour échanger et approfondir la réflexion à propos de toutes ses questions, en vue d’identifier et de promouvoir des actions concrètes et des solutions innovantes aux défis qui leurs sont liés.

Je suis convaincu que cette 9e édition dudit forum, par la qualité et la diversité de ses participants, apportera une contribution substantielle aux efforts déployés à l’échelle planétaire, en vue de trouver les solutions les plus à même d’universaliser l’accès satisfaisant à l’eau potable et à l’assainissement et d’assurer une gestion durable des ressources hydriques disponibles.

Je vous remercie ».
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs