Officiel: 4 cas de contamination à la fièvre hémorragique Congo-Crimée confirmés   
20/02/2022

Après la réalisation de 31 tests, le ministère de la santé a confirmé, samedi, l’existence de 4 cas de contamination à la fièvre hémorragique Congo-Crimée.



 Selon les informations parvenues à l’AMI, un cas de décès a été enregistré depuis l’apparition de la fièvre Congo-Crimée, au moment où un autre cas de guérison a été noté.

Deux cas de contaminations sont en quarantaine, dont l’un est critique, alors que le nombre de contacts communautaire a atteint 31 cas.

Dans un communiqué conjoint précédent, les ministères de la Santé et de l’Élevage ont indiqué que la consommation du lait pasteurisé, de lait après ébullition et de la viande cuite protège contre la contamination à la fièvre du Rift dont des cas ont été constatés dans le pays.

Les deux ministères ont exhorté les citoyens à informer rapidement les services sanitaires et vétérinaires en cas d’hémorragie chez l’homme ou d’avortement chez les animaux.

Le communiqué invite également les éleveurs à limiter les déplacements des troupeaux entre les zones de pâturages et à coopérer avec les services vétérinaires pour éviter la propagation de l’épidémie.

Les ministères conseillent de suivre les mesures de précautions suivantes :

- Bouillir le lait avant sa consommation,

- Bien cuire la viande,

- Isoler les animaux des habitats humains,

- Laver les mains au savon après tout contact avec les animaux,

- Incinérer et enterrer les cadavres des animaux,

- Dormir sous moustiquaires,

- Informer les services sanitaires en cas d’apparition d’hémorragie chez l’humain,

- Informer les services vétérinaires de tout avortement chez les animaux.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs