Lancement d’un atelier pour l’élaboration de la cinquième communication nationale sur le changement climatique   
18/02/2022

Le ministère de l’Environnement et du Développement durable a organisé, Jeudi, à Nouakchott, un atelier pour le lancement du Processus de l’élaboration de la cinquième communication nationale sur le changement climatique.



Le lancement de ce processus, s’inscrit dans le cadre de la convention des nations unies sur le changement climatique (UNCC), que la Mauritanie a ratifié pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), en s’engageant dans l’élaboration d’une communication nationale.

La cinquième communication nationale fournira les informations sur les conditions propres au pays dans le domaine du changement climatique portant en détail sur les priorités et objectifs de développement prenant pour support la SCAPP et les stratégies sectorielles.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le conseiller au ministère chargé du développement durable, M. El Hassen Ould Maouloud, a indiqué que le changement climatique constitue un défi mondial majeur, qui s’est manifesté, durant la dernière décennie, à travers la récurrence des catastrophes naturelles comme l’augmentation des températures, les inondations et les sécheresses.

Il a ajouté que face à ce défi, la communauté scientifique au niveau international a mis en place des modèles numériques pour simuler l’évolution future du climat, prenant en considération toutes les prévisions concernant l’effet des énergies fossiles qui conduisent à l’augmentation du réchauffement climatique.

M. Maouloud a rappelé que la Mauritanie a récemment révisé sa "contribution nationale" sur le climat qui a permis d’élever la part des énergies renouvelables à 18% dans la période 2015-2021 ; et qui à l’aide d’un soutien financier extérieur adéquat, elle espère atteindre la neutralité carbone en 2030.

Il a, par la suite, souligné que la communication nationale constitue un outil de référence stratégique pour la Mauritanie, étant donné qu’il fournit des informations sur les conditions particulières du pays dans le domaine du changement climatique.

Au terme de son discours, il a remercié, au nom de la ministre, les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique nationale du climat, notamment le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), et à travers lequel le Fonds pour l’Environnement Mondial.

Pour sa part, le directeur général de l’Économie verte et du climat, M. Sid’Ahemed Ould El wavy, a indiqué que la Mauritanie est l’un des pays africains les plus avancés en termes des communications étant donné qu’il est le troisième pays a entamé la mise en œuvre de sa cinquième communication.

Il a souligné que le processus d’élaboration implique la concertation de tous les secteurs concernés pour aboutir à une seule communication exhaustive déclinant la situation du pays, permettant ainsi de mieux consolider la contribution nationale dans le cadre de la convention des NU sur le changement climatique.

Il a ajouté que ces communications nationales seront, non seulement l’un des éléments centraux de la convention, mais également l’un des instruments stratégiques qui seront une source d’informations des politiques nationales dans le domaine des questions relatives au changement climatiques.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs