Mauritanie-Niger: la stratégie religieuse des alliés militaires de Paris   
16/02/2022

Les faits - Plus de 500 experts d’une quarantaine de pays se sont réunis du 8 au 10 février à Nouakchott en Mauritanie pour la Conférence africaine pour la consolidation de la paix en présence des présidents du pays hôte et du Niger qui ont ouvert et clôturer les travaux.



Ces deux alliés sécuritaires de la France recommandent aux religieux et chefs traditionnels de davantage s’investir pour lutter contre l’extrémisme et résoudre les conflits au Sahel.
A Nouakchott, les présidents mauritianien Mohamed el Ghazouani et nigérien Mohamed Bazoum ont troqué leur uniforme de chef de guerre engagé dans la lutte antiterroriste au Sahel pour celui de guide religieux. Le premier est un ancien militaire issu d’une grande confrérie maraboutique, le second un philosophe de formation, ancien marxiste devenu socialiste. Les deux dirigeants se revendiquent de confession musulmane sunnite de rite malékite et partagent la même conviction : la seule approche militaire est vouée à l’échec, elle doit être complétée par un contre-discours religieux pour détourner leur jeunesse des sirènes jihadistes.

« Ceux qui travestissent tant l’islam et qui en donnent une image internationale si négative, le font au nom d’une lecture du Coran aux antipodes de ce que ce texte délicat contient, a expliqué Mohamed Bazoum. Notre devoir est de battre en brèche toutes ces lectures perverses et les comportements hérétiques qu’elles génèrent afin de faire triompher le projet profondément humaniste de cette religion si éloignée de la caricature qui en est donnée. » Le chef de l’Etat nigérien a fait l’éloge du « bon musulman », celui qui ne galvaude le concept de Jihad, « un effort et une quête avant tout personnels et spirituels ».

Lire L’Opinion


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs