Le porte-parole du gouvernement : les autorités œuvrent pour élucider les circonstances du drame qui a couté la vie à sept mauritaniens au Mali   
27/01/2022

« La Mauritanie a mis en place une commission d’enquête, pour faire la lumière sur les circonstances qui ont conduit à la mort de sept de nos concitoyens au Mali. Une commission similaire a été mise en place côté malien ».



 C’est ce qu’a déclaré, mercredi soir, à Nouakchott, le ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, M. Moktar Ould Dahi, au cours de la conférence de presse conjointe avec ses homologues des Affaires économiques et de l’Action sociale.

Le ministre a annoncé que le gouvernement a pris une série de mesures suite aux événements au cours desquels sept mauritaniens ont été assassinés au Mali, dont l’envoi d’une délégation de haut niveau à Adel Bagrou pour présenter les condoléance du Président de la République aux familles des victimes.

Il a ajouté qu’une autre délégation comprenant les ministres de la souveraineté, a été dépêchée au Mali, pour clarifier avec les autorités maliennes les circonstances de cet incident douloureux.

Interrogé sur la situation au Burkina Faso, le ministre a indiqué que la Mauritanie condamne tout changement de régime anticonstitutionnel. « Notre pays affirme son attachement à la stabilité, et au retour rapide à l’ordre constitutionnel et au fonctionnement normal des institutions démocratiquement élues », a-t-il noté.

Réagissant à une question sur le niveau préparation du pays face à la crise sécuritaire que connait la région du Sahel, le ministre a souligné que la Mauritanie met en œuvre une stratégie de défense et de sécurité qui s’adapte aux nouveaux développements de la situation sur le terrain.

S’agissant de la flambée des prix, le ministre a rappelé que le gouvernement a pris plusieurs mesures pour atténuer cette situation, notamment la création d’une centrale d’achat qui permet de palier toute pénurie de denrées alimentaires de base et la mise en place de boutiques Taazour pour permettre aux couches vulnérables de s’approvisionner.

« Maintenant, poursuit le ministre, il est du devoir de tout le monde de signaler les entorses aux règles établies, notamment par certains commerçants ».

Il a, par ailleurs, estimé que les citoyens ont un rôle important à jouer dans l’application des décisions prises, soulignant qu’un numéro vert est disponible pour signaler les manquements.

Enfin, le ministre a déclaré que le processus de mise en place effective de l’Autorité nationale pour la Zakat suit son cours et que les ministères des Affaires islamiques et des Finances, planchent en ce moment sur l’élaboration d’un texte, pour institutionnaliser la zakat de sorte que les nécessiteux du pays puissent en bénéficier comme il se doit.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs