La ministre de l’Action sociale : Notre département apporte soutien juridique, psychologique et socioéconomique aux victimes de la violence   
27/01/2022

Commentant la communication qu’elle a présentée au conseil des ministres sur la mise en place d’un mécanisme régional de prévention et de protection des droits des femmes et des jeunes filles, la ministre de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Famille, Mme Naha Haroun Ould Cheikh Sidiya,



a annoncé, mercredi après-midi, lors d’une conférence de presse avec ses homologues de la Culture et des Affaires économiques, la mise en place du mécanisme de coordination de nature à améliorer les prestations sociales et juridiques.

Le mécanisme en question devra permettre la résolution des conflits familiaux, la prévention de toute forme de violences à l’égard des femmes et des jeunes filles. Tout comme il apportera aux victimes de la violence une meilleure prise en charge.

La ministre a indiqué que pour atteindre les objectifs fixés, le mécanisme va créer une synergie d’actions entre les démembrements de l’État, les structures privées et la société civile, sous la supervision du wali de chaque wilaya.

Elle a également souligné que le mécanisme régional devra produire un rapport trimestriel, pour évaluer la situation, précisant que le mécanisme devra effectuer un travail de monitoring tout au long de l’année, tout en tenant et actualisant une base de donnée fiable.

Au cours de la conférence de presse, la ministre s’est appesantie sur le soutien apporté aux victimes de violences, qu’il soit juridique, psychologique ou socioéconomique, afin de permettre leur pleine réinsertion dans la société.

Interrogé sur l’organisation prochaine des festivités commémoratives de la journée internationale de la femme, la ministre de l’Action sociale a rappelé que l’année dernière, les festivités avaient été effectuées le long du littoral, et que pour l’année en cours, une commission travaille sur la possibilité d’orienter les festivités vers les zones rurales à l’intérieur du pays. Elle a d’ailleurs annoncé qu’une caravane dont l’itinéraire sera défini par la commission précitée sillonnera des zones rurales pour plaider en faveur de la promotion et la protection des droits des femmes et des jeunes filles.

En outre, la ministre s’est dite très satisfaite de l’accord liant son département au centre national de cardiologie, pour la prise en charge des personnes indigentes.

Concernant ce partenariat, la ministre a annoncé que jusqu’ici, 200 personnes ont pu avoir accès aux soins nécessaires, avec une prise en charge dont le taux varie suivant les résultats de l’enquête sociale effectuée par une commission mixte. Outre les 200 personnes déjà prises en charge, la ministre a affirmé que 50 autres sont en actuellement sur une liste d’attente.

Avant de finir son propos, la ministre a annoncé que le dispositif qui avait été doté de 10 millions d’ouguiyas, sera prochainement renforcé.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rdaction de Tahalil vous demande d'viter tout abus de langage en vue de maintenir le srieux et de garantir la crdibilit de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas ncessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurs.

TAHALIL 2006-2022 Tous droits reservs